Infos Togo Violation des mesures barrières aux frontières d’avec le Bénin

Les pêcheurs riverains du fleuve Mono aideront à « pêcher » les voyageurs clandestins

Publié le mercredi 6 mai 2020, par Gabinho

Les pêcheurs des villages riverains du fleuve Mono ont reçu une nouvelle mission en cette période de crise sanitaire de Covid-19 : Traquer les voyageurs clandestins qui tenteraient de violer les mesures barrières portant sur la fermeture des frontières terrestres entre le Togo et le Bénin et ses autres pays voisins.

C’est une mission à eux confiée depuis le 29 Avril dernier par le préfet des Lacs, président du comité local de gestion et de riposte de la pandémie à Coronavirus (COVID-19) dans la préfecture, Daté Bénissan-Tétévi, en présence des chefs traditionnels.

Au cours de cette rencontre dont nos confrères de l’ATOP (Agence Togolaise de Presse) en ont fait écho, le préfet des Lacs, a indiqué qu’ils ont constaté que les populations et les pêcheurs le long du fleuve Mono aident les gens à traverser clandestinement les frontières par pirogue malgré les mesures barrières contre le Coronavirus à la frontière. Invitant ces dernières à une observation stricte des mesures barrières dictées par le gouvernement togolais, il a formulé une mise en garde à l’endroit de ces populations et pécheurs par rapport à cette pratique qui d’après lui porte des risques d’une propagation du Coronavirus.

Dans un état des lieux, le commandant du camp Zowla, Col Agba Napo Djorré a fait constater les difficultés rencontrées auprès des populations riveraines le long des frontières. Aussi, avait-il convié ces dernières à collaborer avec les forces de défense et de sécurité pour la réussite de leur mission qui est celle de veiller au respect des mesures barrières prises par le gouvernement contre la propagation du Covid-19.

Pour rappel, les intervenants sont revenus sur les mesures barrières qui sont, le lavage régulier des mains au savon ou avec le gel hydro-alcoolique, l’auto confinement, la protection avec les cache-nez, la distanciation sociale d’au moins un mètre, tousser ou éternuer dans le creux de coude.

T228