Infos Togo Politique

Les militants de UNIR dans le Zio 1 sont furieux contre le CRAD

Publié le jeudi 19 septembre 2019, par Gabinho

Découvrez par vous même le sentiment qui anime ces Togolais, surtout membres de UNIR dans la préfecture de Zio. Lisez...

Tsévié, le 18 septembre 2019
COMMUNIQUE N°1
Nous, Le Collectif des Jeunes et Sympathisants UNIR (CJSU), Nous souhaitons par cette présente, vous faire part de notre mécontentement à propos de ce qui se passe dans la commune de ZIO I.

En effet lors des législatives le parti UNIR s’est présenté sous la bannière du CRAD une association pour le développement dit-on. C’est sur le même schéma que le parti s’est présenté aux élections locales passées. Je tiens à vous dire que malgré la forte abstention, les membres du parti UNIR inscrits sur la liste du CRAD ont recueilli la majorité des suffrages à cause des militants et sympathisants de l’UNIR et non à cause du CRAD. Tout le monde sait que Mr AGOGNON, Mme MIENSO, Trésorière Générale nationale de MFU (Mouvement des Femmes Unir), Mr BANISSAN, 1er secrétaire préfectoral adjoint de l’UNIR du ZIO, Mr TOULASSI, Mme DJOKPE MAGUY présidente préfectoral MFU (Mouvement des Femmes Unir), Mme AGBOKOU et compagnon sont tous du parti UNIR, toute la population le sait. Ne nous errons pas ; les gens se sont présentés dans les autres régions avec la bannière UNIR pourquoi ceci dans le Zio, Si Mr ADEDZE, Vice Président du parti UNIR de la région Maritime pense que c’est en faisant ainsi que les gens voteront pour UNIR il se trompe. Combien de jeunes du Zio a-t-on recruté dans la fonction publique ? Combien de jeunes a-t-on aidé dans l’entreprenariat ? Combien de jeunes bacheliers du Zio a-t-on payé les frais d’inscription ?

Changeons de comportement et de politique, vous verrez que les gens voteront pour notre Parti. Si vous avez eu la chance de bénéficier de la confiance du Président de la République ce n’est pas fortuite, vous devez travailler afin que les mentalités changent dans notre communauté et en évitant surtout de donner à une seule personne les chances d’être honorables députés et à la fois Maire. Pourtant nous sommes nombreux dans le parti, il n’y a plus de cadres que les postes et il y a bien sûr des hommes expérimentés capables de diriger dans le Zio. Et c’est en faisant ces erreurs que la population désavoue le parti au pouvoir. Si nous ne prenons pas la parole c’est parce que nous pensons que les choses changeront mais rien ne se fait et ça va de pire en pire. Raison pour laquelle nous les jeunes déçus de la gestion qui se fait de notre parti dans le Zio, avions pris nos responsabilités pour envoyer cette note à nos responsables et tous les militants de notre parti afin d’alerter sur les incongruités du moment. Ce n’est pas les hommes du village de KPOME et d’ABOBO qui doivent à chaque fois bénéficier des avantages du parti. Nous savons bien que Mr AGBOKPE et Mr AGOGNON sont du même village et de même localité que Mr AGBABOU, lors des positionnements des membres Mr AGBOKPE privilégie ses frères de KPOME et d’ABOBO et on s’en souvient bien que c’est lui qui a imposé Mr ATATSI au poste de secrétaire préfectoral du parti au détriment de MR BANISSAN. Pourtant, MR BANISSAN est mieux outillé que ce dernier. Nous ne sommes pas dupes à TSEVIE, à ASSOME, à DAVIE, à GLAINVIE, à DALAVE et à GBATOPE. Comment se fait-il que le Vice président ne comprend toujours pas les manœuvres de Mr AGBOKPE lorsqu’il se trouve dans une commission pour désigner les membres du parti à occuper un poste de responsabilité, ce dernier ne privilégie que les siens.

Le Collectif des Jeunes et Sympathisants UNIR (CJSU) ne se voit pas dans ces choix claniques. Nous ne voulons pas des choix biaisés mais des choix éclairés basés sur la compétence. Nous avons des gens dynamiques capables de bien travailler pour l’épanouissement de nos populations et notre salut ne viendra pas forcément des gens de KPOME et d’ABOBO. Ma question est celle-ci, en 2020 c’est avec le CRAD que le Président de la République va se présenter aux élections présidentielles ? Allons-nous encore travailler pour qu’une seule personne soit remerciée et glorifiée. Rendons à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu.

Nous osons espérer qu’une solution pourra être trouvée rapidement pour y remédier à ce genre de choix prochainement dans notre commune pour que nos adversaires politiques ne se moquent pas de nous et de notre amateurisme politique. Nul ne fait la politique s’il n’a pas la densité ni la carrure à apporter des idées novatrices pour le développement harmonieux des membres et de sa communauté. De plus, j’espère qu’avoir été informés de ces manœuvres que nous déplorons, vous permettra d’éviter de faire les prochaines fois les mêmes erreurs. Nous sommes prêts à nous faire entendre jusqu’au sommet afin que de telle injustice cesse chez nous dans le ZIO. The right man at the right place.

Même si nous sommes découragés nous restons tout de même mobilisés derrière notre Président Faure pour les prochaines élections présidentielles en 2020 parce à par lui il n’y a pas l’homme. Mais nous attendons de pieds fermes les prochaines élections locales et législatives pour faire un vote sanction à l’endroit de nos responsable UNIR du ZIO

Dans l’attente d’un changement positif de votre part et vous remerciant de l’attention que vous aurez bien voulu accorder à ces quelques remarques je vous prie chers membres, sympathisants et dirigeants du parti de recevoir mes salutations.
Pour Le Collectif des Jeunes et Sympathisants UNIR (CJSU)
Le Président
Tel : 93170286