Infos Togo Université de Kara

Les intimidations et menaces du président dénoncées par une association estudiantine

Publié le lundi 2 avril 2018, par

La SEET ne veut en aucun cas laisser passer toute situation d’injustice contre le monde estudiantin aussi bien à Lomé qu’à Kara. Raison pour laquelle, elle revient au devant de la scène pour fustiger les agissements du président de l’Universitéde Kara contre les étudiants de cette université du Nord du Togo. Dans un courrier, Basile Aménuvévé et ses collègues se fondent dans une dénonciation des intimidations et menaces du président de l’UK. Voici le courrier...

*LETTRE OUVERTE DU BUREAU EXÉCUTIF NATIONAL DE LA SYNERGIE DES ÉLÈVES ET ÉTUDIANTS DU TOGO AU PRÉSIDENT DE L’UNIVERSITÉ DE KARA.*

Monsieur le président,
Le Bureau Exécutif National de la Synergie des Élèves et Étudiants du Togo a pris acte du lancement officiel de votre campagne d’intimidation et de menace.
Nous voulons vous rappeller encore une fois que la SEET est une organisation estudiantine à caractère syndical qui oeuvre au bien être des Élèves et Étudiants du Togo.
Vous soutenez dans votre sortie que les manifestations du 15-16 et 19 mars ont pour but de perturber le bon déroulement des activités pédagogiques sur le campus universitaire de Kara. L’on peut facilement comprendre que votre engagement au service du mensonge et des contre vérités s’explique : premièrement par le fait que vos enfants n’étudient pas dans nos universités et donc il y a de quoi vous moquer des enfants des pauvres. Secondo, vous n’êtes pas là pour servir les étudiants, mais faire plaisir à celui qui vous a nommé. Ceci dit s’il y a une illégalité nous voudrions bien vous prier de la corriger de votre côté, quant à la SEET elle est enregistrée au ministère de l’administration territoriale de la décentralisation et des collectivités locales sous le récépissé numéro 1186 du 08 décembre 2017 et par la présidence de l’UL. La SEET a également rempli toutes les formalités pour sa représentation locale à l’Université de kara et c’est sciemment que vous n’aviez donné aucune suite à ce jour. Détrompez vous car ce n’est pas en gardant le silence à notre demande que nous n’allons pas exercer pour défendre les droits des étudiants de kara, nous sommes bien couvert par une autorisation nationale qui nous donne ce mandat. Kara étant une ville togolaise elle ne saurait être régie par des intentions égoïstes de certaines personnes.
S’il est normal pour vous qu’après six mois d’étude, l’étudiant ne perçoive aucune tranche, que les étudiants utilisent les briques et les morceaux de bois, debout pour suivre les cours, que des milliers de jeunes viennent composer sans manger, pour la SEET c’est de l’indignation profonde provoquée par une injustice sociale en plein mandat social du gouvernement. Il est donc clair d’après ce qui précède, Monsieur le président que la loi est bien du côté de la SEET et sa violation et la fuite de responsabilité du côté de l’autorité compétente que vous représentez. Il vous appartient de faire cesser ce que vous désignez dans votre imagination par "troubles " en vous conformant vous-même aux textes et lois qui gouvernent le Togo.
Enfin, la SEET et tous les étudiants vous invitent en toute humilité à vous procurer des documents de la constitution Togolaise, de la Déclaration universelle des droits de l’homme et bien d’autres à l’EDITOGO afin de vous aider à gérer les futurs dirigeants de notre cher pays, le Togo.
P.J.
- Copie du récépissé de la SEET,
- Agrément de l’UL

*Fait à Lomé, le 31 Mars 2018*

*Pour la SEET*
*Le Secrétaire Général,*
*Basile AMENUVEVE*