Infos Togo Politique / Annulation des manifestations

Les Forces du Consensus Démocratique refusent de se plier aux injonctions du ministre Boukpessi

Publié le jeudi 30 janvier 2020, par Gabinho

Pourquoi les Forces du Consensus Démocratique ont décidé d’annuler leurs trois manifestations de ce 30 Janvier et 1er Février 2020. C’est la grande interrigation Et bien, dans une déclaration dont nous avons reçue copie, les tenants de ce regroupement donnent les raisons de leur choix... Lecture !

L’ALTERNANCE EN 2020, UNE VICTOIRE COLLECTIVE.

DECLARATION DES FORCES DU CONSENSUS DEMOCRATIQUE DU TOGO

« L’alternance en 2020, une victoire collective.

On a besoin de toutes les forces et de chacun »

Chers Concitoyens,

Notre pays mène depuis plusieurs années un long et rude combat pour un Togo de bonheur pour tous. Les sacrifices ont été énormes et se déclinent en pertes en vies humaines, en existences détruites, en liberté perdue, en années d’exil, en exactions de toutes sortes pour tous ceux qui sont catalogués comme opposants parce qu’ils ont osé dire ce qui ne va pas.

Depuis 2017, le peuple togolais s’est de nouveau dressé pour dire non à la dictature. Il s’est investi énormément et a montré au monde entier sa volonté farouche de dignité et de liberté.

Engagé dans la lutte derrière la coalition des 14 partis politiques le peuple, uni, a fait trembler le régime dictatorial. Mais la lutte n’a pas abouti.

De nos jours les acteurs politiques semblent être divisés et diverses stratégies sont annoncées mais tous sont unanimes pour mettre fin au régime RPT-UNIR. Tous sont convaincus que :

- 2020 doit être pour toutes les forces démocratiques une année décisive et surtout une année de victoire.

- La victoire ne peut qu’être collective car « aucun de nous en agissant seul ne peut atteindre le succès ».

- La victoire doit ouvrir la voie à une transition afin de remettre sur pieds les institutions de la République anéantie par des décennies d’obscurantisme.

Convaincus de la nécessité de parachever tous ensemble la lutte engagée pour le changement, nous, organisations de la société civile, partis politiques, candidats à l’élection présidentielle, en un mot citoyens togolais assoiffés de liberté, avons décidé de :

- Poursuivre jusqu’à la victoire la contestation face à l’arbitraire et aux lois liberticides que nous impose le régime qui, en revanche, s’autorise toutes les libertés et viole impunément ces lois qu’il a lui-même établies

- Ne pas accéder à l’injonction du ministre de l’Administration territoriale et d’annuler les 3 manifestations prévues à Bè Kodjindji, à Agoè et la marche du samedi 1er février.

En effet, d’une part, la décision de refuser le meeting d’Agoè sur le terrain ancien CECO qui pourtant a abrité le 16 janvier 2020 un rassemblement du parti UNIR et, d’autre part, la décision d’imposer une nième fois le même parcours dans le même sens alors que nous avions proposé de garder le même parcours en ayant le point de chute à Bè Gakpoto, dévoient l’esprit même de nos manifestations. Au Togo, les lois s’appliquent aux autres et les uns se considèrent au-dessus des lois.

- Soutenir toutes les forces engagées dans la lutte par les élections ou en dehors du cadre électoral, soutenir les différentes options de lutte, convaincus que la victoire des uns est aussi celle des autres. Des candidats de l’opposition ont commencé un travail dans le sens de la mutualisation et nous devons les y encourager, car cela constitue une chance pour la victoire.

Peuple togolais, peuple assoiffé de liberté, l’heure de l’alternance a sonné et c’est en cette année 2020. Cette année, le Togo a la chance d’ouvrir pour toute la sous-région et même pour tout le continent africain l’ère de la liberté. C’est pourquoi tous les Africains et le monde entier ont les yeux rivés sur notre Togo, l’Or de l’humanité.

Voilà pourquoi citoyen togolais le 22 février tu ne dois pas rater ce rendez-vous. Tu dois sortir massivement pour voter et participer au choix de ton candidat de l’opposition car des candidats unis sont un atout pour notre pays.

Mais si ce pouvoir s’obstine à organiser l’élection dans de mauvaises conditions avec la non publication des résultats par bureau de vote, avec une CENI et une Cour constitutionnelle aux ordres, cette élection sera contestée ensemble, avant et après la proclamation des résultats et autant que nécessaire jusqu’à la complète libération. Car la victoire des uns est celle des autres et de tout le peuple.

Citoyen togolais, ton destin est entre tes mains et ainsi Peuple togolais, souviens toi de tes aïeux, de tous ceux qui ont donné leur vie dans ce combat et ne laisse plus 2020 dans les mains de ceux qui sont la source de ton aliénation.

La lutte est invincible. La Victoire est à nous et l’alternance aussi est à nous en 2020

Fait à Lomé le 29 janvier 2020

Les Forces du consensus démocratique