Infos Togo Coopération universitaire avec l’Université d’Abomey Calavi (UAC)

Les étudiants de l’ESA édifiés sur les tenants et les aboutissants de ce partenariat public-privé, par le Recteur Maxime Da Cruz

Publié le jeudi 24 janvier 2019, par

""Qui veut aller loin ménage sa monture"", dit-on souvent. Et ESA (Ecole Supérieure des Affaires), lancée depuis sa création, dans une course effrènée pour une éducation de qualité pour ses apprenants est bien en adéquation avec cette assertion. Ceci de par les les coopérations signées ici et là avec des universités aussi bien publiques que privées à travers le monde, en vue de divers échanges.

Dans l’optique de permettre à ses étudiants de cerner les contours et intérêts de la coopération interuniversitaire en général et celle existante entre ESA et l’UAC (Université d’Abomey Calavi), ce jeudi, c’est le Recteur de cette prestigieuse université publique sous-régionale du Bénin, Prof. Maxime Da Cruz, qui, sur invitation du Président Directeur général fondateur de l’ESA, Dr Charles Birrégah, a entretenu la foule d’étudiants qui a pris d’assaut la grande amphi de cette école.

Evoquant la coopération, il en juge qu’il s’agit aujourd’hui de la meilleure poche de sortie pour les universités africaines qui veulent faire dans la qualité et au rang desquelles se situe l’ESA. Pour M. Da Cruz, loin d’être dès lors une simple coopération entre ESA et l’UAC, c’est l’accomplisement d’un devoir, dans la mesure où les deux pays, le Togo et de Bénin partagent les mêmes histoires ou presque et qu’une bonne formation dans un sens ou dans un autre ne pourrait qu’être profitable pour la jeunesse de ces deux voisins de l’Afrique de l’Ouest. Des dires du Recteur de l’UAC, cette université publique compte aujourd’hui plus de 70.000 étudiants et des accords de coopération, elle en compte plus de 340 avec de grandes comme de moins grandes universités à travers le monde.

Dr Charles Birrégah, Directeur fondateur de l’ESA, dans son mot introductif de cette rencontre entre Maxime Da Cruz et les étudiants, a salué d’une part l’accord de coopération qui réunit ces deux pôles du savoir depuis Juillet 2016 et qui a permis des échanges entre trois écoles de l’UAC et des filières dédiées de l’ESA. Il a cité entre autres, l’intervention des professeurs de l’Université d’Abomey Calavi à l’ESA, les recherches des étudiants de l’ESA à Calavi.

Toutefois, dans sa dynamique de recherche incessante du mieux-être pour le personnel enseignants de l’ESA et ses étudiants, Dr Birrégah a profité de l’occasion pour se tourner vers le Recteur de l’UAC ""pour insister sur la formation des ressources humaines"". ""Nous en avons tellement besoin"", a-t-il martelé.

Et donc pour le premier responsable de l’ESA, ""avec cette visite de Prof. maxime Da Cruz, c’est un nouveau chapitre qui est en train de s’ouvrir pour ce partenariat interuniversitaire qui marche très bien, qui porte ses fruits et qui doit être cité en exemple"". Outre cette conférence du Recteur de l’UAC, une salle baptisée en son nom a été inaugurée sur le campus de l’ESA Agoè.

Parmi les ambitions de l’ESA pour cette année 2019, il y a la course vers plusieurs certifications dont l’ISO 26.000, mais aussi les divers prix qui attendent l’école à travers le monde et qui viendraient renforcer encore plus l’image de marque de cette prestigieuse université privée du Togo.
T228