Nos régions Agoènyivé / Assurance Santé et responsabilité civile scolaire

Les élèves du CEG et du Lycée de Togblékopé édifiés sur le programme ""School Assur""

Publié le vendredi 25 mai 2018, par Gabinho

Ils ne seront plus des ignorants sur le programme ""School Assur"" qui se veut une couverture santé initiée par le Chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé depuis la rentrée scolaire 2017-2018 pour permettre aux apprenants des établissements publics du Togo dans un premier temps, pour se faire soigner gratuitement. Les élèves du CEG et du Lycée de Togblékopé ont été suffisamment édifiés ce jeudi au cours d’une séance d’explication animée par la délégation du programme School Assur et des structures prestataires Ogar Assurance surtout, sur les avantages de ce nouveau programme d’assurance.

Pour cette séance structurée en une phase exposé-questions-réponses-jeux pour gains de gadgets à l’effigie de School Assur, les responsables de ce programme sont revenus sur tour-à-tour sur les motivations réelles de la mise sur pied d’une telle assurance. Il est ressorti que c’est parce que cette jeunesse éducative a une importance aux yeux du président de la République qu’il a dû initier ce programme mais aussi pour alléger les charges santé aux parents. Aussi, soutiennent-ils que c’est parce que ""les élèves sont les garants du Togo et donc il leur faudra étudier en toute assurance, qu’ils aient droit aux soins de santé dans les différents CMS (Centre Médico Sociaux) que le Chef de l’Etat, dans la droite ligne de son mandat social, a initié ce programme d’assurance"". Et l’extrait du message de Faure Gnassingbé sur le programme est sans équivoque. ""Une bonne éducation de notre jeunesse est le garant d’un Togo prospère, fier de son capital humain. Ce défi nous impose la responsabilité d’un accompagnement adapté à nos écoliers et élèves en matière de protection sociale"", indiquait-il. C’est donc fort de ce soutien indéfectible du Chef de l’Etat à ce programme que les responsables et toutes les composantes de la délégation dans des échanges en plénières comme dans les apartés avec certains élèves toujours pour plus d’explication, ont convié ces apprenants de Togblékopé ""à s’assurer et à continuer par souscrire au School Assur"".

Et pour ce qui est des conditions de souscription à cette assurance qui se veut automatique et d’une durée de 12 mois, pour tout élève inscrit régulièrement dans un établissement public du Togo, du moins pour cette année d’essai en attendant de l’étendre aux autres élèves du pays (privé et confessionnel ...), les responsables d’Ogar Assurance et du programme School Assur ont indiqué dans les détails que ce sont les quatre garanties à savoir, ""La protection santé"", ""La responsabilité civile"", ""La protection juridique"" et enfin, ""Les accidents corporels"" qui sont couvertes. Elles sont surtout décomposées en deux couvertures principales obligatoires et indissociables telles la maladie (hospitalisation, ambulatoire, chirurgie, analyses, pharmacie...) et Responsabilité civile scolaire (dommages corporels et matériels, protection juridique...). Quant aux obligations de la couverture maladie, elles sont assurées jusqu’à hauteur de 30.000 F cfa alors que les obligations de Responsabilité civile scolaire sont couvertes jusqu’à hauteur de 100.000.000 F cfa.

Pour le préfet d’Agoènyivé, le Colonel Hodabalo Awaté, qui prend part à cette étape de la tournée du Programme School Assur, dans sa zone de juridiction, School Assur se veut un appoint aux parents qui se doivent de faire face aux besoins en soins de santé de leurs enfants. Pour cette année d’essai, c’est les élèves du public qui y bénéficient. Il a apprécié cette démarche de Programme School Assur et de ses prestataires qui sont Ogar Assurance et NSIA, démarche qui consiste à aller donner des informations sur le programme aux bénéficiaires mais aussi pour s’assurer que le programme fonctionne bien. Il a souhaité que la démarche soit participative et aider à améliorer en faisant connaitre les difficultés qui pourront survenir pour qu’elles soient corrigées au mieux. Aussi, a-t-il formulé une invite à s’approprier le programme. Occasion également pour lui de remercier le Chef de l’Etat qui a pensé par ce canal, alléger les frais de santé qui souvent pèsent dans le budget des ménages.

Avant lui, c’est le proviseur de cet établissement de Togblékopé, Essodina Tchamdja qui a profité de cette tribune pour remercier le préfet et partant les gouvernants pour l’attention portée sur son établissement depuis un moment avec des promesses de clôtures et d’aménagement d’un aire de jeu pour ces jeunes élèves. Et aussi, pour le choix porté sur son établissement pour accueillir une des phases de sensibilisation sur ce programme.

Après donc Agoè Centre et Agoè Est hier mercredi et Togblékopé ce jeudi matin, la délégation du Programme School Assur est attendue cet après-midi au CEG et Lycée d’Adétikopé.
T228