Nos régions Tône / Journée internationale de la jeune fille

Les élèves des établissements de la ville de Dapaong sensibilisés par l’AFE

Publié le jeudi 11 octobre 2018, par Gabinho

Depuis 2011, le monde entier célèbre la journée internationale de la jeune fille le 11 octobre de chaque année ; dans la région des Savanes, plusieurs ONG et associations célèbrent cette journée avec un thème autour duquel, celles-ci entretiennent les filles qui sont souvent confrontées à des problèmes qui constituent des handicaps soit dans leur Cursus scolaire ou soit dans leur apprentissage.

En prélude à la célébration de cette journée, l’association Appui aux Femmes et aux Enfants (AFE) basée dans la préfecture de Tandjouaré a organisé des activités de sensibilisation dans les différents établissements scolaires de la ville de la préfecture de Tône. La dernière étape a eu lieu ce 10 octobre au lycée Nassablé de Dapaong. Le thème retenu pour l’année 2018 est « avec elle : encourager l’instruction et la qualification professionnelle des filles ».

Autour de ce thème, AFE veut mettre en lumière les besoins des filles et répondre aux défis qu’elles font face ; occasion de promouvoir l’autonomisation des filles et l’exercice de leurs droits fondamentaux.

Pour la Directrice Exécutive de l’association AFE, Mme NAGUIBE Gugbile Yvette, les jeunes filles doivent être préparées pour entrer dans un monde de travail en rapide mutation, transformé, notamment par l’innovation et l’automatisation. Ce qui exige de plus en plus une instruction qualifiée pour qu’elles soient qualifiées travailleurs responsables.

La célébration de cette journée rappelle donc l’élargissement des opportunités d’apprentissage actuellement disponibles aux filles, notamment celles issues des pays en développement.

Pour accéder aux meilleurs postes, la jeune fille doit prendre conscience de ses études et se battre jusqu’au bout pour son meilleur avenir car la jeune fille (surtout celle de la région des Savanes) est exposée à plus de problèmes qui retardent ou entravent sa scolarité. C’est ce qui explique le sous thème qui a fait objet de discussion avec les élèves des établissements parcourus.

« Les conséquences des grossesses précoces et indésirées en milieu scolaire » ; c’est le thème de discussion qui est choisi et soutenu par les statistiques de la direction régionale de l’éducation des Savanes : 01 à 36 filles tombent enceintes avant la fin d’année scolaire.

Les conséquences qui découlent de ces grossesses précoces sont nombreuses et constituent chaque année un grand frein à l’éducation de la jeune fille dans la région des Savanes.

Il faut signaler que l’association AFE n’est pas à sa première dans ces genres d’activités ; elle a organisé les activités de sensibilisation cette année en collaboration avec l’Alliance Nationale des Organisations des Jeunes Femmes leaders pour le développement (ANOJEF) Togo ; un réseau national qui œuvre pour la promotion des jeunes femmes dans le leadership entreprenariat, défend les causes des jeunes filles lésées, démunies, exploitées et laissées pour compte ; elle a pour point focal AFE dans la région des Savanes.

AFE travaille pour la promotion, la protection et la défense des droits de la femme et des enfants ; elle est créée depuis 2011.
V.G (Télégramme228-Savanes)