Infos Togo Mouvement de revendication de la libération du professeur Pelelem

Les élèves de Lama Kpeda dispersés à coup de gaz lacrymogènes

Publié le mardi 13 mars 2018, par Gabinho

Ce mardi, des élèves du Lycée Lama Kpeda à Kara ont pris la rue pour se rendre à la Gendarmerie de la ville, pour réclamer la libération de leur professeur d’Allemand, Claude Pelelem arrêté hier lundi, alors qu’il répondait à une convocation à lui adressée, par la Brigade Anti Gang.

Selon des témoins et des informations qui nous sont parvenues, ils ont été dispersés dans leur mouvement par la police, à coups de gaz lacrymogènes au niveau de l’ancien marché de la ville de Kara.

Relatant dans un communiqué, les faits de l’arrestation de M. Pelelem ce mardi, la STT a fait constater que camarades qui se sont mobilisés pour apporter leur soutien à M. Pelelem, ont été dispersés violemment. La STT dit comprendre « mal les raisons qui peuvent alors motiver cet acharnement contre nos différents responsables fussent-ils des points focaux ». Elle constate avec amertume que parmi les camarades mobilisés, suite à la dispersion, orchestrée avec une violence inouïe, il a été laissé sur place « des blessés graves dont une enseignante particulièrement atteinte et actuellement admise en soins intensif ».

La STT, qui réclame la libération de son point focal, s’indigne contre cette énième violation des libertés syndicales et cette propension de certaines autorités à vouloir museler à tout prix le front syndical par la persécution de ses principaux responsables en lieu et place des solutions adéquates aux revendications sociales.

Nadou Oloukounlé Lawson et ses collègues dénoncent la détention secrète de M. Pelelem « au mépris du respect des procédures » qui « s’apparente à un enlèvement ».
T228