Infos Togo 16ème Session du Comité des Experts du Conseil de l’Entente à Lomé

Les comptes financiers certifiés sans réserve par les organes de contrôle

Publié le mardi 6 août 2019, par Gabinho

Depuis le Vendredi 02 Août dernier, ils étaient en réunion à Lomé, pour examiner le bilan de l’exercice 2018 du Conseil de l’Entente. Eux, ce sont les membres du Comité des Experts qui se sont planchés entre autres sur les comptes financiers du Conseil de l’Entente.

Le point des travaux a été fait hier lundi, au terme des travaux, par le Secrétaire exécutif du Conseil de l’Entente, Patrice Kwamé. ""Il y a eu la 5ème édition du tirage de la tranche commune entente des loteries nationales, nous avons participé. Cette année, nous avons innové parce que soucieux comme nos gouvernements de l’insertion des jeunes dans le tissu économique, nous avons lancé un concours d’entreprenariat des jeunes et les 3 meilleurs projets ont été primés. Chacun des jeunes a reçu un chèque de 5 millions pour pouvoir réaliser son projet et ensuite nous avons abordé la réunion du comité des Experts en attendant la réunion du Conseil des ministres pour examiner les comptes arrêtés au 31 Décembre 2018, comme on le fait chaque année. Et à cette occasion, le Secrétaire exécutif a présenté son rapport d’activité au Comité des Experts, que ce soit au niveau de la coopération politique avec l’observation des élections, que ce soit au niveau de la sécurité avec la proposition que nous allons faire bientôt aux Chefs de l’Etat d’un mécanisme entente de renseignement, que ce soit au niveau culturel de l’appui du Conseil de l’Entente dans chacun de nos pays... Nous avons aussi présenté le bilan, le compte des résultats au Comité qui a planché pendant trois jours sur ces sujets, avant que le Conseil des ministres n’ait à examiner et à valider tout ça. Nous avons été reçus par le président togolais qui est le président en exercice du Conseil de l’Entente pour discuter du prochain sommet des Chefs d’Etat du Conseil de l’Entente et nous espérons qu’il pourrait se tenir ici à Lomé avant la fin de l’année"", c’est ce qu’a expliqué l’officiel au terme des travaux.

Evoquant l’état de santé du Conseil de l’Entente, M. Kwamé a estimé qu’en gros, ""ça va. Les Experts sont satisfaits de tout ce travail qui a été fait. C’est un travail d’équipe. Au siège, nous ne sommes pas nombreux, ensuite le comité des Experts se réunit assez régulièrement, le Conseil des ministres aussi pour suivre les activités du Conseil et le sommet des Chefs d’Etat également se réunit... et nous pensons que le Conseil se trouve sur les rails"".

On ne saurait parler d’état de santé sans l’état des lieux sur les comptes. Sur ce point, a indiqué le Secrétaire exécutif du CE, ""nous avons eu un budget qui a été donc adopté par le Conseil des ministres en début d’année, nous l’avons exécuté au cours de l’année, et il fallait faire le point au Comité des Experts et ensuite au Conseil des ministres. Le point a été fait, les organes de contrôle étaient présents dans la salle, ils ont certifié les comptes sans réserve, ils ont estimé que les comptes sont fidèles à la situation du Conseil de l’Entente. Le budget a été consommé à plus de 90%"".

Pour rappel, à l’ouverture des travaux Vendredi dernier, le président de leur comité, Foaudjinou Komabou, alternativement Secrétaire général du ministère togolais des Affaires étrangères indiquait qu’étant ""une des anciennes organisations qui a déjà 60 ans, il y a de quoi que tout soit encore remis à nouveau sur les rails pour que l’institution puisse continuer à faire des pas de géant dans l’intégration des pays concernés et de la sous-région entière dans la paix, la sécurité et le développement de l’espace CEDEAO et de l’Afrique de l’Ouest et partant de toute l’Afrique"". Aussi, a-t-il fait un état des lieux de la situation même du Conseil de l’Entente. D’après M. Komabou, ""on peut s’en orgueillir que le Conseil de l’Entente est en train d’évoluer dans le bon sens. Puisque, on a pensé à une alternative de financement de l’institution, par la construction ou création d’une Tour Entente au siège de l’institution à Abidjan. Cette Tour sera un coup de pouce puisqu’il y aura des compartiments à louer et beaucoup de choses sont prévues pour que l’institution soit toujours à la hauteur sur le plan financier"".

Pour rappel, le Conseil de l’Entente est composé de 5 pays à savoir, le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Niger et le Togo.

T228