Infos Togo Université de Lomé / Nouvelles échauffourées

Folly SATCHIVI, un inconnu des autorités universitaires

Publié le vendredi 16 juin 2017, par Gabinho

Alors que le mercredi 14 le jeudi 15 juin 2017 n’ont pas été de tout repos sur le campus de Lomé entre étudiants et forces de l’ordre appelées à la rescousse par les autorités universitaires, ces dernières, ont décidé de se prononcer. Ainsi, délégué par le président de l’UL, Essohanam Batchana, directeur de la recherche de l’UL, était ce matin chez nos confrères de Victoire Fm. Il a été question pour lui de revenir sur les efforts faits mais aussi sur la question de la franchise universitaire et de l’organisation des manifestations sur le Campus de Lomé.

Pour M. Batchana, ""la gestion de l’UL est en train de changer depuis un an"". Il a fait allusion à la gouvernance universitaire et des efforts faits quant aux conditions de vie et de travail sur le campus de Lomé. Selon ses dires, les nouvelles autorités universitaires ont travaillé pour que ""des fonds autrefois dilapidés ont été recadrés pour être ramenés dans la cagnotte de l’université"" et sont permanemment dépensés dans l’optique de ""faire de l’UL, une université de référence dans la sous région"".

""C’est aussi dans ce sens que des travaux ont été effectués durant les congés de Noel"". Il a cité entre autres, les rénovations qui ont été faites dans les salles des amphis à la restauration (restaurant en rénovation pour être rouverte a la rentrée prochaine), en passant par la sonorisation..., le retraçage du plan directeur..., la formation des enseignants à la pratique enseignante des plus jeunes que des anciens, et l’insistance sur la conscience professionnelle...

Evoquant les revendications des étudiants qui ont été à l’origine des AG qui ont débouché cette semaine sur des échauffourées, le Directeur de la recherche à l’UL, a indiqué reconnaitre que ""les revendications qui sont posées ne sont des revendications fantaisistes"".

Mais à son avis, ""reprogrammer tout le monde et toutes les matières, c’est tuer les enseignants"". Bref, il juge impossible la réalisation d’une telle revendication des étudiants. Quant à la question de la revalorisation des bourses et allocations, l’envoyé du président de l’UL retourne la flèche vers le ministère de l’enseignement supérieur, qui d’après lui gère directement le dossier par le biais de ses services compétents.

Enfin la question des AG et organisations d’autres manifs sur le campus de Lomé. ""Pour organiser une AG ou quelque manifestation d’association à l’UL, il faut être inscrit. On a vérifié pour le compte de l’année 2016-2017, Satchivi n’est pas régulièrement inscrit à l’Université de Lomé. Il n’est pas sur la liste de la DAAS pour le compte de l’année universitaire en cours"", a renseigné M. Batchana, sur le cas du président de la LTDE (Ligue Togolaise des Droits des Etudiants), Foly Satchivi, arrêté depuis mercredi dernier et déféré à la prison civile de Lomé avec u\n autre étudiant. Il serait retenu contre lui, une ""dégradation de biens publics"".

Pour finir, Essohanam Batchana a appelé les uns et les autres a l’apaisement car d’après lui, ""l’autorité universitaire est ouverte à des discussions. Il y en a d’ailleurs qui ont été ouvertes depuis mercredi"".

EYAK