Infos Togo 4ème CAMPAGNE DE DISTRIBUTION DE MID

Les agents de santé communautaire insatisfaits de la rémunération

Publié le mardi 3 novembre 2020, par Gabinho


La campagne de distribution de moustiquaires à imprégnation durable (MID) a été effective du mercredi 22 octobre au lundi 2 novembre 2020 comme prévue par le gouvernement togolais. Mais, les agents de santé communautaire (ASC) mobilisés pour la réussite de l’opération se plaignent de leur condition de travail de même, plusieurs ménages affirment n’avoir pas eu leurs moustiquaires, à la fin de la campagne.

6,5 millions de MID étaient prévues pour être distribuées sur une douzaine de jours sur toute l’étendue de territoire national, par plus de 1500 agents de santé communautaire (ASC) mobilisés par le ministère de la santé, de l’hygiène publique et de l’accès universel aux soins.

L’opération a pris fin hier à son dixième jour cependant, les ASC ont déploré les conditions techniques de lutte contre le coronavirus ainsi que l’insuffisance de la rémunération perçue à la fin de leur tâche. « C’est nous les ASC qui allons vers la population mais les mesures d’accompagnement dont il nous fallait être munies ne répondaient pas aux normes ; Les bavettes n’ont pas couvert les 12 jours, les gels ont tardé à venir mais sont rapidement épuisé et les sacs qui servent à porter les moustiquaires se sont déchirés à cause du poids », a indiqué un agent de distribution au micro de la radio Pyramide FM avant d’être appuyer par un second « nous les ASC qui nous rendons dans les ménages sommes à 3000f tandis que ceux qui valident les dossiers sont à 10.000f ». Toutes ces conditions ont-ils empêché de couvrir la quasi-totalité de la population togolaise ? Les ASC ne se sont pas prononcés là-dessus mais ont reconnu n’avoir pas pu servir tout le monde.

« Tous les foyers seront servis ; des quantités très importantes ont été commandées » avait indiqué le Dr Pnï-pè Laktè-Adassou, médecin de santé publique avant début de l’opération mais certains foyers n’ayant pas reçu la visite des distributeurs se sont plaint dans une intervention sur la radio.

« Ils sont effectivement venus dans notre quartier Forever et ils sont venus sonner à mon portail mais le temps que je vienne leur ouvrir, ils sont partis et ne sont plus revenus », a informé maman Mawoutowou. Presque la vingtaine d’intervenants de différentes zones du pays ont affirmé dans l’émission n’avoir pas reçu de MID dont voici quelques interventions : « Je n’ai pas remarqué le passage de ces agents dans mon quartiers, autrement dit, tous les habitants de notre maison n’ont rien reçu », « Ils ont sélectionné les maisons dans notre quartier parce que certaines maisons du quartier en ont eu et pas d’autres », « A Ségbé, ils nous ont oublié pour l’eau, la route l’électricité et maintenant aussi pour les moustiquaires », et pour finir, un ASC d’Agoè qui soutient qu’ « il n’y a pas eu une bonne organisation de l’opération parce qu’une fois sur les lieux, ils leur font trimballer les sacs à poids lourd ». Finalement, il y a de la nécessité d’organiser une seconde vague comme le proposent certains.
Yvette S. /T228