Infos Togo Projet PAGAP de l’AUSEP / Pour recueillir les plaintes des usagers du CHU Sylvanus Olympio et du CHR Sokodé

Les activités des kiosques pilotes officiellement lancées

Publié le jeudi 5 novembre 2020, par Gabinho

« L’Etat reconnait aux citoyens le droit à la santé. Il œuvre à le promouvoir », c’est ce qu’indique l’article 34 de la Constitution togolaise. Et les gouvernements successifs à la tête du pays n’ont pas dérogé à la règle à travers des initiatives louables pour satisfaire un tant soit peu les besoins des populations en matière de soins, avec l’appui des partenaires bilatéraux et multilatéraux. Toutefois constate-t-on ici et là, des griefs et insatisfactions ne manquent pas.

C’est donc pour accompagner à faire face au mieux à ces griefs et insatisfactions et aussi, ras-le-bol que des usagers du système de la santé ruminent et qui les améliorations qui tardent à venir, que l’AUSEP (Association des Usagers du Service Public Togolais) avec l’appui du Pro-CEMA, a mis en projet de doter certains centres de santé public du pays, précisément le CHU Sylvanus Olympio et le CHR (Centre Hospitalier Régional) de Sokodé de kiosques pilotes des usagers. Inscrits dans la dynamique du PAGAP (Projet d’appui à l’instauration de la bonne gouvernance administrative et parlementaire) déployé au Togo depuis Janvier 2020, les activités de ces kiosques ont été officiellement lancées ce Jeudi 05 Novembre 2020.

Des explications du Coordonnateur de l’AUSEP, Kampatibe Kariyiaré, au cours de la cérémonie, il s’agit de kiosques bâtis « sur le vœu d’une gouvernance partagée en matière des soins de santé au Togo ». Mieux encore, a-t-il précisé ces kiosques ne sont « ni gendarmes ni invités surprises », mais « s’instaurent comme une marque d’une appropriation citoyenne de la gestion sanitaire, un cadre d’éclosion des droits et devoirs des citoyens pour l’impulsion d’une nouvelle dynamique en matière de soins de qualité au Togo ».

Comme mission confiée à ces kiosques, « recueillir et traiter les plaintes des usagers du système de santé en vue de mesures correctives ».

Ensemble avec les représentants des partenaires présents à cette cérémonie (ministère de la santé, CHU SO, UE, SNU et Pro-CEMA), le premier responsable de l’AUSEP a formulé l’invitation à tous de contribuer à relever ce défi qui est celui de la réduction et pourquoi pas d’éradication « des insatisfactions » et atteindre « l’excellence en matière de soins de santé au Togo ».
T228