Nos régions Savanes / Gestion des ressources forestières au niveau local

Les acteurs impliqués à la recherche des bonnes pratiques d’organisation et de planification

Publié le jeudi 29 octobre 2020, par Gabinho

Issus du rang de la chefferie traditionnelle, des comités villageois de développement (CVD), des leaders villageois, des propriétaires terriens, des administrations forestières préfectorales, des maires, etc, ils sont une cinquantaine de participants qui vont échanger pendant trois jours sur l’organisation et la planification de la gestion durable des ressources naturelles au niveau local.

Les travaux de la rencontre ont débuté ce 28 octobre à Dapaong. C’est le fruit du Programme d’appui à la lutte contre le changement climatique (PALCC) initié dans le cadre du mécanisme « Alliance Mondiale contre le Changement Climatique » de l’Union Européenne afin de donner une réponse nationale aux défis de changements climatiques qui menacent notre pays. L’ONG RAFIA dans la région des Savanes en consortium avec ses pairs, a bénéficié d’un financement pour son projet « renforcement de la résilience des communautés locales par une gestion concertée et durable des écosystèmes forestiers et des terres ». Ce projet a pour zone d’intervention les forêts communautaires, les terroirs et les sites sensibles des régions Centrale, Kara et Savanes.

Il faut le relever, le Togo à l’instar des autres pays du monde fait face à une crise écologique caractérisée par la dégradation croissante des sols cultivés ou pâturés, la baisse des rendements agricoles liée aux pratiques culturales peu adaptées et à la mauvaise répartition des précipitations ; la présente rencontre des acteurs invités vise donc les mesures politiques, institutionnelles, législatives et réglementaires de gestion des ressources naturelles notamment celles forestières et les instruments d’implication des populations locales. Elle va toucher également les instruments de planification, de gouvernance locale et de gestion durable des ressources naturelles minimisant les conflits à l’utilisation de l’espace, des ressources forestières, fourragères et l’eau avec la promotion des bonnes pratiques d’utilisation durable des terres dans le contexte de changement climatique et enfin inculquer la notion de forêt communautaire, ses avantages et contraintes pour les communautés, les étapes de création d’une forêt communautaire et quelques règles d’or de gestion d’une forêt communautaire.
V.G. (Telegramme228)