Infos Togo Politique

Les 3 bougies des FDR soufflées dans la sobriété

Publié le dimanche 1er décembre 2019, par Gabinho

Les FDR (Forces Démocratiques pour la République) ont 3 ans. Et ça se fête. Une messe catholique à l’Eglise CHRISTO RISORTO de Hédzranawoé et une grande rencontre d’échanges au siège du parti au quartier Super Taco à Lomé, ce fut les temps forts de cette célébration qui a réuni militants et responsables du parti.

Dans un message poétique, tel que celui des fables, le président national de cette formation politique membre de la Coalition C14, a peint le quotidien de la lutte politique togolaise où certains se révèlent des fauves et d’autres surtout faibles, des proies faciles pour les méchants.

Me Apévon est revenu sur les péripéties de ces trois années de lutte pour le parti qui dès son port sur les fonts baptismauxa de tout temps oeuvré pour l’unicité d’action. S’il d’avis qu’ ""il faut une bonne dose d’humilité pour connaitre ses erreurs dans le désastre"", il ne fait pas de cadeau à la CEDEAO qui, d’après lui, incapable de faire respecter ne serait-ce que sa feuille de route, y en a été pour beaucoup dans l’échec de la lutte entamée par les populations togolaises. Des actes aujourd’hui posés y voit aux actes aujourd’hui posés par Alpha Condé en Guinée, la thèse de la complicité.

Pour ce qui est de la présidentiellle de 2020, le parti reste droit dans ses bottes indiquant qu’il s’agit d’un simple renoncement de ne pas être candidat à la présidentielle, juste pour permettre à l’opposition d’aller à la candidature unique. Il voit mal ces candidatures qui poussent à tous les coins de rue comme des champignons, et se réclamant être mandatés par Dieu. Vis-à-vis de la candidature de leur membre et Secrétaire national à la Communication qui, après avoir annoncé son retrait du parti, a aussi déclaré sa candidature, Me Apévon, a promis que le parti statuera sur son cas dans les prochains jours, card’après lui, ""un parti politique n’est pas un champ d’expérimentation des ambitions personnelles..."".

Avant Me Apévon, c’est Dr James Amaglo, Coordonnateur du Grand Lomé qui a convié les militants à rester mobilisés pour aider à sortir de l’humiliation dans laquelle le pouvoir en place a confiné l’opposition mais aussi les populations togolaises.

Les FDR, ce parti né de la dissidence entre des leaders et militants du CAR reste toujours fidèle à sa ligne de conduite qui est celle de ""recréer l’espoir"" au sein de la classe politique togolaise, et précisément de l’opposition.
T228