Infos Togo

Les 14 avertissent à nouveau le régime de Faure Gnassingbé

Publié le mardi 13 mars 2018, par Gabinho

Depuis hier nuit, ils ont recommencé par humer l’air du dehors, et ceci après avoir passé plusieurs jours en garde-à-vue dans une affaire des notes truquées. Suite à leur libération, et en réaction même à cette affaire qui n’est que venue s’en ajouter à d’autres déjà sujets à des complications pour la bonne tenue du dialogue inter togolais, la Coalition des 14 partis de l’opposition togolaise, a tenu à « rappeler au régime qu’aucune mesure d’intimidation, de harcèlement et de violence sur les leaders politiques et d’opinion ne sera de nature à faire dévier le peuple de ses objectifs de connaitre une vie démocratique saine et un espace de liberté dans une démocratie incarnée par l’alternance au sommet de l’Etat ». Aussi, appelle-t-elle « le peuple à rester vigilant et mobilisé jusqu’à l’atteinte des objectifs ».

Consternée par le « déroulement des événements qui ont conduit les services spéciaux de l’Etat à opérer au sein de l’Université de Lomé et à interpeller les professeurs David Dosseh et Majesté Ihou », ceci, au « moment où le Président Nana Akufo Addo multiplie les efforts pour trouver une voie de sortie à la grave crise politique que traverse le Togo », la Coalition dit dénoncer et exprimer « sa profonde indignation suite aux violences psychologiques exercées sur les personnes interpellées et les graves conséquences qui se sont produites sur la santé du professeur Ihou. Elle souhaite un prompt rétablissement au Professeur Ihou ».

Toutefois se réjouit-elle de « la grande mobilisation de toute la classe politique de l’opposition, de toutes les organisations de la société civile et des amis du Togo qui a contraint le régime à faire marche arrière dans son complot et à remettre en liberté toutes les personnes interpellées dans le cadre de cette sombre affaire ».
T228