Infos Togo Politique / A quelques semaines de la présidentielle

Le trio Tchatikpi-Oré-Olympio appelle à faire reparler la rue pour arracher une « transition politique apaisée »

Publié le mercredi 8 janvier 2020, par Gabinho

S’ils se sont retrouvés à trois en tant que des citoyens togolais qui veulent faire bouger les lignes de la lutte politique au Togo, ils ont fait un constat, c’est que « les grands sacrifices que le peuple togolais a consentis depuis trente ans n’ont malheureusement pas donné les résultats attendus ». Ils reconnaissent volontiers qu’ « il est indéniable qu’ils ont manqué des facteurs réussites ».

Toutefois, convaincus de ce que compte tenu de la complexité de ces sujets (des sujets énumérés dans la déclaration liminaire et qui vont de la mise à plat du volet constitutionnel à la reconquête de la pleine souveraineté en passant par la refonte de l’architecture institutionnelle, la modernisation du cadre électoral, la modernisation des forces de sécurité et de défense et le renforcement des liens avec le peuple, la réconciliation du peuple avec lui-même), leur règlement et mise en œuvre nécessitent une période dédiée » qui « n’est rien d’autre que la transition politique », Djimon Oré, Ouro Djikpa Tchatikpi et Nathaniel Olympio, appellent « tous les citoyens à s’engager sans délai, dans un grand creuset de réorientation de la lutte pacifique pour l’avènement d’une transition politique apaisée et la transformation du Togo ».

Et comme arme pour parvenir à cette transition politique apaisée, ces trois leaders de l’opposition togolaise tablent sur des actions individuelles et collectives. En tout cas, au cours de la conférence de presse qui a servi de cadre à l’annonce de leurs intentions, Tchatikpi, Oré et Olympio, sont d’avis que « la rue parlera de toutes les façons, parce que c’est un des instruments mais qu’à elle seule, elle n’est pas suffisante ».

T228