Infos Togo Doing Business / Irrégularités

Le Togo n’est pas concerné

Publié le lundi 31 août 2020, par Gabinho

La semaine dernière, la Banque mondiale a annoncé la suspension de son rapport annuel « Doing Business », qui évalue et classe chaque année les pays en fonction de l’attractivité de leur environnement des affaires. L’institution a révélé des irrégularités qui auraient été commises dans le traitement des données au bénéfice de certains pays mais « le Togo n’est pas concerné par les irrégularités dans les rapports Doing Business ».
La Banque mondiale a annoncé le 27 août dernier la suspension de la publication du rapport DB 2021 des faits d’irrégularités concernant des modifications apportées aux données des rapports Doing Business 2018 et 2020.
Dans une interview accordée à Togo First, Sandra Ablamba Johnson, Ministre Déléguée, Conseillère du Président de la République en Charge de l’Amélioration du Climat des Affaires, a clarifié la position du Togo vis-à-vis de ces irrégularités relevées.
Pour la ministre, il faut « préciser que le Togo n’est en rien concerné par le sujet » et d’ajouter « c’est la première fois en 17 ans d’existence que la publication du rapport Doing Business est suspendue. Au fil des années, cette étude était devenue un outil de référence pour les investisseurs à travers le monde, mais aussi un objet de critiques permettant aux pays d’améliorer leur climat d’affaires », a expliqué Sandra Ablamba Johnson.
Rappelons que les irrégularités qui ont valu la suspension du prochain rapport « Doing Business » de la Banque mondiale concerneraient 4 pays : la Chine, l’Azerbaïdjan, les Emirats Arabes Unis et l’Arabie Saoudite, affirme le Wall Street Journal.
En effet, selon le quotidien new-yorkais Wall Street Journal, la Chine par exemple, est passée de la 90e à la 31e place, en 5 ans ; L’Azerbaïdjan est passé du 80e au 34e rang au cours de cette période ; Dans le rapport de 2019, , les Emirats Arabes Unis a été classé 16ème meilleur environnement commercial au monde, contre 22ème il y a cinq ans et l’Arabie saoudite est passé de la 49e à la 62e place au cours des cinq dernières années.
Yvette S. /T228