Infos Togo Travaillleurs domestiques / Etat des lieux

""Le tableau est sombre"", d’après Dr Tsolégnanou

Publié le samedi 29 décembre 2018, par

C’est à première vue le constat général fait en cette fin d’année 2018 par le président du PODDED (Plateforme des Organisations de Défennse des Droits des Employés Domestiques), Dr Komi Agbéko Tsolégnanou.

Reçu hier Vendredi, alors même que se tenait une rencontre avec des acteurs pouvant intervenir dans le secteur, rencontre portant sur le respect des droits des travailleurs domestiques et la Convention 189 et la Recommandation 201 de l’OIT, il peint en tout cas un tableau sombre du secteur toujours gangèné par de longues journées de travail et des salaires de misère, bref, de conditions de vie et de travail peu enviables.

""L’on enregistre toujours de longues journées de travail, salaires de misère, la plupart ne sont pas déclarés à la CNSS, ou s’ils sont déclarés, les cotisations ne viennent pas toujours, le SMIG n’est pas payé, inexistance de contrat, logements insalubres, on enregistre le travail des enfants dans le secteur, alors que les enfants attendus à l’école jusqu’à l’âge de 15 ans et plus. Voilà un peu le tableau sombre des travailleurs domestiques alors que le secteur est un gisement d’emploi au moment où aujourd’hui nous cherchons de l’emploi pour nos jeunes. Ce secteur est vraiment encore très demandeur, offre beaucoup d’emploi, il n’y a pas de sot métier. Nous pensons donc qu’il faudrait faire quelque chose pour reorganiser ce secteur qui a en l’état aujourd’hui, non seulement la convention 189 n’est pas ratifiée, il n’y a pas de convention collective qui règlemente ce secteur ni un arrêté, et donc c’est pour cela qu’il y a quelques années, un certain nombre d’ONG intervenant sur la problématique se sont mis ensemble au sein de la PODDED, pour faire entendre leur voix dans les actions de plaidoyer, de communication et sensibilisation pour un changement de comportement"". Ce sont là des mots de Dr Tsolégnanou pour peindre ce que vivent encore les compatriotes qui exercent dans ce secteur.

Il en appelle au gouvernement togolais afin d’oeuvrer à la ratification de la Convention 189 de l’OIT portant sur les droits des travailleurs domestiques, pour que l’on.puisse voir leur situation s’améliorer.

T228