Infos Togo Fermeture des Bars dans Golfe 5

Le SYNATERTO crie à une descente scandaleuse de Kossi Aboka

Publié le lundi 17 août 2020, par Gabinho

Le 14 août dernier le Maire de la commune du Golfe 5, appuyé par son équipe et les forces de l’ordre, a effectué, une descente inopinée au cours de laquelle certains bars ont été fermés. Cela n’est pas bien apprécié par le SYNATERTO (Syndicat National des Tenanciers des Bars et Restaurants du Togo) qui estime que la fermeture été faite sans préavis par le maire Aboka Kossi.

En conférence de presse ce lundi 17 août 2020, le bureau exécutif du Synaterto a dénoncé la décision prise « unilatéralement » par le maire de la commune Golfe 5 et exige simplement la réouverture immédiate des bars ainsi que la restitution des effets saisis au cours de cette descente.

Très « remonté et indigné par la fermeture peu orthodoxe des bars » le Synaterto juge que le maire s’est basé sur un décret qui ne concerne pas les débits de boissons, pour faire une descente « scandaleuse » et procéder à des fermetures « illégales ».

« Il n’y a aucune notification de faute commise ni aucun avertissement écrit. Des effets constituants nos patrimoines c’est-à-dire, les actifs de nos sociétés ont été saisis sans la présence d’aucun huissier ni la délivrance d’aucune assignation. Il y a eu des injonctions d’ouverture de bars, de violations de domicile, des portes fracassées pour un simple ramassage, des fois en l’absence des propriétaires », a déploré le Secrétaire Général du SYNATERTO, SEGBEAYA Agbeko Kossi.

Le syndicat trouve que l’acte du maire, est « un abus d’autorité et de pouvoirs sur les communaux ainsi qu’une violation de domicile pour certains qui n’étaient pas en activité mais qui ont subi le même sort.

« Il y a eu des dégâts lors des fermetures des bars. Nous demandons au maire du Golfe 5, la restitution en nombre et en état premier de nos affaires saisies et la réouverture pure et simple de nos bars et ceci dans l’immédiat », exige le syndicat.
En conclusion, « Il y a une chose, si le maire Aboka ferme les bars en créant des chômeurs, il répondra devant le tribunal du travail pour les dommages à réparer » peut-on lire dans la déclaration du SYNATERTO.

Quant à l’élu, cette descente a été faite parce que le Colonel Djibril de la Coordination de riposte contre la Covid-19 a indiqué sa Commune d’être un foyer de propagation de la maladie.

« Je n’ai pas d’explication à donner. Je n’ai pas fermé les bars. Ce que vous avez vu est peu, vous verrez d’autres actions pires parce que le Colonel Djibril a doigté ma commune d’être un foyer de la propagation de l’épidémie », a avancé Aboka aux média et de poursuivre « Je suis allé corriger les tenanciers de bars sans votre avis parce que vous ne les avez pas suffisamment sensibilisé ».
Yvette S. /T228