Infos Togo Pour apaiser le climat social et professionnaliser le métier d’enseignant

Le statut particulier du cadre des fonctionnaires de l’enseignement adopté

Publié le mercredi 29 août 2018, par

C’est en tout cas ce que renseigne un communiqué ayant sanctionné hier mardi le Conseil des ministres au Togo. Selon les termes dudit document ""le premier décret, adopté par le conseil, porte statut particulier du cadre des fonctionnaires de l’enseignement"".

Ce statut particulier tant réclamé par les enseignants togolais depuis plusieurs années déjà et dont la réclamation a empoisonné les relations entre gouvernements et enseignants durant six mois au cours de la dernière année scolaire est, indique l’exécutif togolais, le ""fruit d’un long processus de dialogue et de concertation entre le gouvernement et les organisations syndicales, notamment les fédérations des syndicats d’enseignants, avec l’implication et la contribution de tous les acteurs du système éducatif togolais"" et vient consacrer ""la protection et la valorisation de la fonction d’enseignant"".

Faure Gnassingbé et ses ministres espèrent que ce statut particulier permettra de professionnaliser ""le métier d’enseignant, de préciser et clarifier les différents corps dans ce métier, de fixer les règles d’éthique et de déontologie et réglemente les évolutions de carrières, les droits et avantages ainsi que le régime disciplinaire et les obligations"".

Pour rappel, ce décret adopté hier mardi par le gouvernement ""était notamment prévu par le protocole d’accord signé entre le Gouvernement et les syndicats d’enseignants le 18 avril 2018, protocole relatif au secteur de l’éducation et s’inscrit dans le cadre des efforts visant à apaiser durablement le climat social dans ce secteur vital de la vie nationale et à améliorer les conditions de travail et de vie des acteurs du système éducatif togolais"".
T228