Infos Togo Extension de l’assurance santé à tous les Togolais

Le RNMAPS-Togo réclame la mise en oeuvre de la réglementation de l’UEMOA sur la mutualité sociale

Publié le jeudi 31 octobre 2019, par Gabinho

Ils sont en campagne de sensibilisation sur une extension de l’assurance santé universelle aux acteurs du secteur informel au Togo, depuis la semaine dernière. Les responsables du RNMAPS-TOGO (Réseau National Multicacteurs de Protection Sociale), après la rencontre de sensibilisation des artisans et autres acteurs du secteur informel au Togo, et aussi le gala de football qui a permis de toucher la jeunesse togolaise, pour leur parler de la question de la nécessité de la Protection sociale et de la couverture santé pour tous, étaient face à la presse ce jour à Lomé, pour un nouveau plaidoyer. Et ceci, pour ""l’implication des mouvements sociaux dans les dossiers de la protection sociale et l’adoption d’un cadre juridique pour le fonctionnement et l’appui aux mutualités sociales"".

Des rélévations faites au cours de cette rencontre avec les hommmmes de médias, il en ressort que ""le Togo compte à ce jour 27 mutuelles de santé fonctionnelles implantées dans les 5 régions économiques. Les chiffres disponibles indiquent 93 139 bénéficiaires répartis sur toute l’étendue du territoire au cours des trois dernières années. De 2016 à 2018, 225.549.127 francs CFA ont été versés par les mutuelles au titre des paiements des prestations de soins de santé"" et que "" les paquets de services qu’offrent ces mutuelles de santé couvrent généralement toute la gamme de services des unités de soins périphériques et parfois quelques services hospitaliers avec lesquels elles ont signé des conventions.

Et si des initiatives en vue d’améliorer l’accès des populations aux soins de santé de qualité et à moindre coût, n’en manquent pas, pour le RNMAPS Togo, et son point focal auprès du Réseau Ouest-Africain de Protection sociale, Niwa Soulima, il est donc inconcevable que 95% des populations togolaises soient mis en marge de la couverture santé comme déployé au Togo. Il regrette au passage le fait que ""les mutuelles de santé au Togo évoluent sans cadre juridique ni accompagnement de l’Etat"". En tout cas, d’après le RNMAPS Togo, l’application des mécanismes et instruments de CIPRES et UEMOA sur l’assurance santé au Togo doit passer avant tout par la création ""d’un environnement juridique favorable au développement des mutuelles sociales avec pour objectifs de : Assurer la sécurité juridique des adhérents aux mutuelles en prévoyant des règles qui encadrent l’activité des organisations qui relèvent de la mutualité sociale ;Soutenir le développement des mutuelles en soumettant ces organisations à un certain nombre de règles qui devraient permettre le renforcement de leur crédibilité et de leur fiabilité ; Reconnaître que les mutuelles sociales participent à la mise en œuvre du droit à la santé et du droit à la sécurité sociale, responsabilités qui incombent en premier lieu à l’Etat, et qu’elles doivent pouvoir à ce titre bénéficier d’un soutien de la part de l’Etat dans le cadre de leurs fonctions ; Définir des règles qui mettent en exergue les spécificités des mutuelles sociales, organisations opérant selon une logique propre, ni publique ni privée"".

S’il salue la création par le gouvernement du ""Régime d’assurance maladie obligatoire pour les Agents Publics et assimilés, régit par la loi N°2011-003 du 18 février 2011"", la manifestation de la volonté du gouvernement ""de développer des ressources humaines de qualité, tout en corrigeant les inégalités de genre et d’accès aux services sociaux de base, à travers l’axe stratégique 3 du Plan National de Développement 2018-2022 (PND), relatif à la consolidation du développement social et au renforcement des mécanismes d’inclusion"", l’élaboration et la validation d’ ""une Politique Nationale de Protection Sociale lors d’un forum National en Juin 2012 puis révisé en septembre 2018"" et enfin ""l’initiative d’extension de l’assurance maladie par l’inclusion des 100 000 artisans à l’INAM, le Programme Présidentiel de protection sociale en milieu scolaire « School Assur »"", Yves Dossou, le Coordonnateur du RNMAPS Togo, Niwa Soulima et les membres de ce réseau ne souhaitent aujourd’hui qu’une seule chose, la mise en oeuvre du règlement n°07/2009/cm du 26 juin 2009 de l’UEMOA portant réglementation de la mutualité sociale au sein de l’UEMOA qui devait entrer en vigueur le 1er juillet 2011 dans les Etats membres, vu que même la dérogation demandée par les Etats membres a expiré le 30 Septembre 2014, soit 5 ans 2 mois déjà.

T228