Infos Togo Protection sociale en milieu professionnel au Togo

Le RNMAPS et ses partenaires à la recherche de stratégies pour ""l’épanouissement de la personne humaine"" et ""l’éradication de la pauvreté""

Publié le samedi 20 juin 2020, par Gabinho

L’épanouissement de la personne humaine, l’éradication de la pauvreté, et le développement durable, ce sont des idéales auxquelles aspirent tous les travailleurs et c’est possible de les atteindre. C’est du moins une conviction partagée par le RNMAPS Togo (Réseau multi-acteur de protection sociale du Togo) et ses partenaires tels le WSM (We Social Movements) et la DGD (Direction Générale au Développement) de Belgique. en initiant ces 19 et 20 Juin 2020 à Lomé, la formation des membres de ce réseau précité autour du thème principal « Quelles stratégies pour une protection sociale facteur de l’épanouissement de la personne humaine, de l’éradication de la pauvreté, et du développement durable ? »

Il était question pour ce réseau dont Yves K. Dossou assure la coordination nationale de former ces 26 participants aux travaux, sur les différentes dimensions et instruments juridiques régissant la protection sociale (AMU, systèmes de sécurité sociale, socle, filets sociaux, mécanismes de financement etc…).

Sous la gouverne de l’Inspecteur du travail, M. Gbatchi, principal animateur des différentes communications en lien avec le thème principal de cet atelier, ces participants parmi lesquels on comptait six femmes et sept jeunes gens, de cerner les différents sous-thèmes tels que ""Le concept de la protection sociale : évolution, défis, perspectives, partage d’expériences"", ""Les différents aspects et composantes de la protection sociale selon les pratiques et normes internationales du travail (AMU, filets, socles…)"", ""Les différentes approches de la protection sociale (approche contributive et non contributive) ainsi que ses mesures de mise en œuvre (mesure préventive, promotrice…)"", et "" Les mécanismes de financement de la protection sociale"".

De l’avis du Coordonnateur national, appuyé par le point focal Togo de ce réseau, M. Niwa, il s’agissait pour eux à travers cette rencontre financée par WSM et la DGD de ""former 30 personnes membres du réseau sur les différentes dimensions de la protection sociale notamment les approches contributives et non contributives et sur les mesures, préventive, promotrice, protectrice et transformatrice ainsi que sur les instruments juridiques régissant les différents aspects de la protection sociale (conventions et déclarations de l’OIT, la législation nationale en lien avec l’AMU, systèmes de sécurité sociale, socles, filets sociaux et mécanismes de financement"". Et plus spécifiuement, de ""renforcer les capacités des membres du réseau sur le concept même de la protection sociale"", ""renforcer les capacités des membres du réseau sur les différents aspects et composantes de la protection sociale selon les pratiques et normes internationales du travail (AMU, filets, socles…)"", de ""renforcer les capacités des membres du réseau sur les différentes approches de la protection sociale (approche contributive et non contributive) ainsi que ses mesures de mise en œuvre (mesures préventive, promotrice, protectrice et transformatrice…)"" et enfin de ""renforcer les capacités des membres du réseau sur les mécanismes de financement de la protection sociale"".

De nos jours, suivant les définitions et recommandations de l’OIT, ""l’assurance maladie est ce volet de la protection sociale dont a besoin le plus les travailleurs de l’économie informelle et les populations pauvres"". Dès lors, il apparait indispensable de répondre ou d’amener les différents acteurs de disposer d’autant d’élements pour répondre à ces uelues interrogations que sont, ""la protection sociale, de quoi s’agit-il dans son ensemble, quels sont ses composantes, ses différentes dimensions et aspects, quels sont les instruments juridiques qui la sous-tendent ? Quelles stratégies adopter par les acteurs pour qu’elle soit effective à toutes les couches de la population surtout les plus vulnérables ? Quelles stratégies de financement ? Comment les autres acteurs peuvent accompagner l’Etat dans la mise en œuvre de ses politiques et engagements internationaux ?"".

Et c’est dans cette optique visiblemement que le RNMAPS Togo et ses membre et se différents partenaires ont de tout temps multiplié ces rendez-vous, surtout par ces temps de Covid-19, pour garatir la protection sociale en milieu professionnel au Togo.

Pour rappel, le Réseau multi-acteur de protection sociale du Togo est une plateforme nationale de 13 organisations de la société civile composée d’organisations de défense des droits de l’Homme dont la SADD (Solidarité Action pour le Dévelopement durable), des syndicats dont 02 centrales syndicales, une institution de micro finance (WAGES), une organisation paysanne et des organisations mutualistes, qui a pour objectif de contribuer au plan national à l’élaboration, à la mise en œuvre et au suivi-évaluation des politiques de protection sociale et de mener des actions de plaidoyer pour la jouissance effective des mesures prises en faveur des groupes cibles depuis sa création en 2014.
T228