Infos Togo Savanes

Le projet ""Savanes Motoag"" pour contrer l’extrémisme violent et promouvoir la cohésion sociale

Publié le vendredi 27 novembre 2020, par Gabinho

Le taux de pauvreté de cette région est de 65% selon la cartographie de la pauvreté et fait d’elle la région la plus pauvre du Togo. Elle est donc une zone vulnérable et l’accès aux opportunités économiques, à la participation publique et politique des jeunes et les femmes est limité exposant la région à l’extrémisme violent.

Face à la multiplication des conflits dans la région, l’Etat togolais et les organisations de la société civile ont initié des actions de renforcement de la résilience aux conflits dans les communautés dont le projet « Savanes motoag » qui signifie « les jeunes et femmes pour la cohésion sociale dans les Savanes). Initié par Plan International en consortium avec Aide et Action, WILDAF et CACIT avec le cofinancement de l’Union Européenne et l’Agence Suédoise pour le Développement International, le projet lancé officiellement ce Jeudi 26 Novembre 2020 à Dapaong, chef lieu de la région des Savanes, par le ministre de la Sécurité, et de la Protection civile, Yark Damehame, veut renforcer les actions du gouvernement et des autres acteurs dans la région des Savanes.

Le projet a pour but de renforcer la cohésion sociale dans la région des Savanes par la promotion des droits politiques et économiques des jeunes et des femmes, le renforcement de la société civile et des capacités des institutions de l’Etat au niveau local. Il s’agira aussi de promouvoir les droits économiques des jeunes filles, des femmes, des garçons et des hommes vulnérables âgés de 15 à 35 ans par un accès aux opportunités de formation et faciltation de la participation des femmes à la vie politique et économique. Promouvoir également le dialogue et la concertation multi-acteurs en renforçant les capacités des organisations de la société civile, surtout celles des jeunes et des femmes.

La cérémonie de lancement a été marquée par la signature de la charte du projet par les partenaires pilotes qui s’engagent à travailler efficacement pour l’atteinte des objectifs du projet « Savanes motoag » qui a ciblé 6200 jeunes filles, femmes y compris les garçons et hommes vulnérables âgés entre 15 et 35 ans ; 05 OSC dont 04 des jeunes filles et femmes, 9000 femmes de plus de 35 ans, membres de groupes d’épargne, 70 comités cantonaux et villageois de développement et 07 comités cantonaux et préfectoraux de prévention et de lutte contre l’extrémisme violent, 70 chefferies traditionnelles, 03 organisations religieuses, 16 collectivités locales et 15 médias dont 12 locaux.

Ont pris part au lancement, le chef de la délégation de l’Union Européenne, M. Joaquin Tasso Villalonga, la représente résidente de Plan international Togo et plusieurs autorités administratives et politiques.
V.G / T228