Infos Togo Interview Tournoi Renaissance Kloto 2018/ Organisation, innovations, bilan des 3 dernières éditions

Le Président de l’ATC, Mileck Agbokou, dit tout !

Publié le mardi 7 août 2018, par Gabinho

Incubateur de talents, le tournoi Renaissance Kloto remet une nouvelle couche dès dimanche prochain avec l’ouverture de l’édition 2018 de la compétition de football qui cette année devra aider aussi à primer les meilleurs groupes de supporters qui font dans les rythmes du terroir. Pour cette édition, la compétition est parrainée par l’ancien Premier ministre togolais, Arthème Ahoomey-Zunu. Pour faire le point des préparatifs de cette compétition qui mettra en haleine le Grand Kloto et trois autres préfectures du Togo (Agou, Kpélé Akata et Golfe) qui y sont représentées, la rédaction de votre organe, s’est approchée du président de l’ATC (Association Afrique Terre de Culture), organisatrice d’un tel évènement fédérateur des énergies, Mileck Agbokou. Dans cette interview qu’il nous a accordée, il dit tout sur l’organisation, les innovations apportées et fait aussi un bilan sommaire des trois précédentes éditions de cette fête du football…

Monsieur le président, Acte IV du Tournoi Renaissance Kloto, le démarrage c’est le 12 Août prochain. Quel est l’état des lieux à quelques jours de l’ouverture de cet évènement qui fédère les fils et filles du Grand Kloto et la jeunesse togolaise autour du cuir rond et d’un concours de chant chorale ?
Merci tout d’abord de l’intérêt que vous accordez à notre projet culturo-sportif chaque année. Au niveau de l’organisation pour le démarrage, je peux vous assurer que tout est prêt pour le coup d’envoi ce dimanche 12 Août à Hanyigba Dougan à 15h entre ASHAD de Hanyigba Dougan, quatrième l’année passée au classement général et le Centre Sportif Swallows de Lomé, détenteur de la super coupe de ce tournoi l’année passée. Mais déjà, à 13h 30, un match d’exhibition opposera les U15 du centre le Romario de Zanguéra au Centre New Sporting Club de Kpalimé.
Mais, je tiens à vous rappeler que spécialement pour cette année, nous avons couplé directement la culture au sport en mettant en jeu un prix spécial au meilleur groupe des supporteurs qui respectera la vertu de fair-play durant toute la compétition. C’est pour nous un moyen de redynamiser et remobiliser beaucoup de groupes folkloriques qui disparaissent au profit des rythmes cool catché et autres dans le Grand Kloto.

Déjà 3 éditions du Tournoi Renaissance Kloto derrière, s’il vous est donné de jeter un regard dans le rétroviseur, qu’est-ce que vous retiendrez de ces éditions précédentes ? Et qu’est-ce que ce tournoi d’après vous a apporté au Grand Kloto ?
Nous sommes très satisfaits de l’édition passée tout comme des deux premières. Notre projet de Renaissance Kloto permet aux jeunes de bien remplir leurs vacances. Ceux ou celles qui pensent aller à Lomé pour avoir cette opportunité de divertissement ne le programme plus. Désormais, ce sont les jeunes ressortissants du milieu qui reviennent au bercail pour vivre ce moment fou autour du cuir rond. Ce projet crée une émulation entre les générations dans l’approche d’une vie en société de paix. Ça favorise aussi la culture du savoir vivre. Bref, ce tournoi apporte beaucoup de choses au milieu. Si quatre joueurs ont été retenus l’année passée et enrôlés dans l’effectif de Gomido, vice champion de la saison et double détenteur de coupe, il faut comprendre que nos attentes sont comblées. Il s’agit de Klougan Marius de Réveil FC de Kpalimé le meilleur joueur et meilleur buteur de l’édition précédente, de Tchakondo Sadate de New Sporting club de Kpalimé, de Djolévo de Dynamic club de Kpalimé également et j’en passe. C’est le lieu d’appeler les autres clubs de D1 et D2 dans la région et ailleurs à venir découvrir et piocher des talents en état pur.

On sait que Renaissance Kloto, est un évènement ATC qui allie football et chants chorales. Doit-on s’attendre encore à vivre ces deux évènements ou il y a quelques modifications ?
Comme je l’ai dis plus haut, le concours des chants chorales n’aura pas lieu cette année. On a bien voulu le réitérer mais nos moyens ne nous permettent pas cette année de jeter les choristes aussi en compétition. Mais ce n’est que partie remise.

Pour le tournoi, quelques sont les innovations de cette édition 2018 ?
Nous avons apporté beaucoup d’innovations. Nous quittons de 16 équipes à 20. Toute la compétition se joue sur deux bonnes pelouses, celle de Hanyigba Dougan et celle de Lavié. Chaque week-end, c’est à dire les samedis et les dimanches, le public aura à savourer deux matches par jour. La particularité cette année est le prix du meilleur groupe des supporteurs mis en jeu. Les autres prix et récompenses sont tous maintenus.

Hier, ce fut Dodji Kokoroko le parrain, et plus loin encore, ce fut Gabriel Améyi. Aujourd’hui, c’est l’ancien Premier ministre, Arthème Ahoomey-Zunu. Qu’est-ce qui a motivé ce changement de parrain et pourquoi le choix cette année s’est porté sur M. Ahoomey-Zunu ?
Afrique Terre de Cultures a une philosophie : présenter chaque année une légende, une référence de la région du Grand Kloto aux jeunes, bref à toute la population. C’est pour nous une manière de booster le moral de la jeune génération à faire comme ces parrains et féliciter aussi ces grandes personnalités pour leur dévouement dans leurs différents domaines. C’est un message fort que nous transmettions aux jeunes à travers le choix des parrains. Attendez-vous à un autre nom l’année prochaine (sourire).
Nous voulons que ces jeunes rêvent à faire mieux plus qu’eux.

A l’édition 2017, il y a eu un problème autour du règlement intérieur et surtout par rapport même aux joueurs qui sont habilités à prendre part à cette compétition. Finalement quels sont les joueurs qui sont appelés à disputer cette compétition ?
Pour être qualifié pour son équipe et prendre part au tournoi de Renaissance Kloto 2018, tout joueur doit être titulaire d’une licence établie par le comité d’organisation du tournoi conformément aux dispositions de l’article 5 de notre règlement de compétition. Tous les joueurs de D1 et de D2 qui ont leur licence de la saison 2017-2018 sont exclus.

S’il vous est donné de dire quelque chose aux différentes équipes qui prennent part à l’édition 2018, aux responsables de clubs et aux supporters, que direz-vous ? Et quelques sont vos attentes au soir du 07 Octobre 2018, lorsque les rideaux tomberont sur cette édition, avec la grande finale ?
Avant mon appel aux populations des 4 préfectures qui participent au tournoi de cette année, à savoir la préfecture de Kloto, d’Agou, de Kpélé Akata et du Golfe, nous tenons à dire un grand merci au parrain de cette édition d’avoir accepté nous accompagner pour cette édition. Nos remerciements vont également au préfet de Kloto et toute la préfecture de même que madame le Maire de la ville de Kpalimé, qui ont également accepté accompagner la jeunesse dans cette édition. Aux deux localités qui accueillent l’événement merci a elles surtout. Le grand merci va à vous les médias. Nous souhaitons à toutes les 20 équipes une très bonne chance et que tout se déroule dans le Fair-play total pour qu’au soir du 7 Octobre, la finale soit plutôt un rendez-vous de fête et de partage.

Réalisée par la rédaction de T228