Infos Togo Application de la feuille de route de la CEDEAO / Après un mois de surplace

Le PNP et Tchatikpi décèlent des pièges de UNIR et réclament « patience et vigilance » de la part de leurs militants

Publié le lundi 3 septembre 2018, par

On peut dire que la position du PNP face à l’application de la feuille de route se résume finalement à la patience et à la vigilance. En réunion hebdomadaire à son siège à Lomé, le parti de Tikpi Atchadam a donné son avis à certains de ses militants qui pensent qu’il faudra reprendre le chemin de la rue pour faire appliquer cette feuille de route.

Répondant aux militants qui ont formulé des questions dans ce sens, le Conseiller du président national du parti, Ouro-Djikpa Tchatikpi a appelé à la patience et à la vigilance de ses militants en y apportant des explications sur le bien-fondé de leur position qui reflète pour certains un profil bas, quant à l’organisation des marches, avant le 31 Juillet et la feuille de route de la CEDEAO et aussi après cette date.

Il ressort de ses explications qu’il soupçonne le parti au pouvoir UNIR (Union pour la République) de n’attendre qu’une occasion et en profiter pour créer des situations pour une non application de cette feuille de route devant laquelle, à son avis, il tombe. « L’application de la feuille de route est un problème pour l’adversaire. S’il trouve un moyen, il va faire en sorte que cette application n’ai lieu. La feuille de route est là. L’adversaire tombe devant la feuille de route. Si vous donnez les moyens à l’adversaire, il va créer des situations et il n’y aurait pas application de la feuille de route », ce sont là ses mots.

« Vous voudriez que la feuille de route ne soit appliquée ? Vous voulez qu’elle soit mise dans la poubelle ? », ce sont là des interrogations qu’il a adressé à l’assistance.
Pour permettre l’application, il a sollicité auprès des militants, « intelligence, vigilance et patience » car, rassure-t-il, « les médiateurs vont arriver bientôt. Ça fait trois semaines ils ne sont plus là mais ils vont arriver ». Aussi a-t-il justifié les reports de leurs dernières venues par le fait qu’ « ils ont des agendas pour leurs pays ».

Enfin, le Conseiller de Tikpi Atchadam, voit « des pièges à 100 m, et des voies balisées pour amener directement à ces pièges ».

On espère dès lors que cette position est bien épousée par la C14 (Coalition des 14 partis de l’opposition) dont le PNP (Parti National Panafricain) est membre.
T228