Infos Togo Médias et communication au Togo

Le nouveau code de la presse et de la communication disséqué à Atakpamé

Publié le jeudi 8 avril 2021, par Gabinho

Ils sont une centaine de journalistes venus plusieurs régions du Togo, réunis depuis ce jeudi matin à Atakpamé pour un session sur le nouveau code de la presse rentrée en vigueur au togo depuis janvier 2020.

Dans le mot du ministre de la communication et des médias, prof Akodah Ayéwouadan, délivré par son représentant, Kossi Tinaka, cette session est dictée par l’insuffisance de vulgarisation de ce nouveau code, adopté en Janvier 2020, et rentré en vigueur depuis lors. Il en veut pour preuve, les dérapages constatés entre lapériode sé parant cette session de l’adoption de ce code, lescondamnations et retrait de récépissé. Tout ceci, à en croire le représentant du ministre, sont entre autres faits qui ont nécessité ces assises pour donner les moyens pour un respect des dispositions contenues dans le nouveau code. Loin de voir en ce code un outil de muselement de la presse, il y voit une volonté manifeste de renforcer les médias et leur accès à l’information, et une orientation vers plus de professionnalisme.

Entre autres points contenus dans le document, il y a les conditions à remplir pour devenir journaliste, les conditions de delivrance de la carte de presse, le système de financement des médias et la transparence des médias en ligne... ce sont là autant d’éléments qui seront revisités à travers les modules ""Les droits et devoirs du journaliste"", ""L’éthique et la déontologie en journalisme"", ""Les innovations apportées au nouveau code de la presse et de la communication"" et ""Les crimes et délits en matière de communication"".

Accueillant les hommes de médias et l’éuipe d’organisation, le Maire de la Commune d’Ogou 1, Mme Yawa Kouigan, a émis le souhait de voir cette session poser les jalons d’un professionnalisme plus accru dans l’exercice de la profession de journaliste au Togo. Car disait–elle, qu’une presse professionnelle est un ""besoin vital de la politique de décentralisation"". ""Votre responsabilité est grande car nous dépendons largement de vous"", a aussi avancé l’élue locale.

On ose espérer que ces attentes seront comblées par les journalistes qui prennent part aux travaux.

T228