Infos Togo A un an de la Présidentielle de 2020

Le Groupe des 6 (G6) prend position

Publié le jeudi 2 mai 2019, par Gabinho

Cette prise de position se résume en 8 points contenus dans une nouvelle déclaration du groupe des 6 (Composé de l’ACAT Togo, de l’ATDPDH, le CEJP Togo, le GRAD, La SADD et le SYNPHOT), et est faite à la suite d’une analyse de la situation sociopolitique actuelle au Togo.

On retrouve dans le document du G6, une option pour un dialogue alternatif, la faisabilité des réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales, les processus électoraux, le suivi des politiques publics, les relations avec les partis politiques, les relations avec les parlementaires, le partenariat avec les Organisations de la Société Civile et enfin, un appel patriotique à tous les acteurs de la vie sociopolitique et les citoyens de bonne volonté.

Sur ce dernier point, le G6 entend voir tous ces acteurs ""épris de paix et de justice à collaborer pour assoir une véritable démocratie au Togo, qui passe par les réformes constitutionnelles et institutionnelles"".

Parlant de dialogue alternatif, il veut faire allusion à ""un nouvel espace d’expression pour les citoyens et la participation de la société civile au processus de démocratisation comme contre-pouvoir et interface pour débattre et informer en toute impartialité les populations sur les grands enjeux de notre pays, les avancés, les freins, les difficultés et les dérapages"". Autre précision, c’est ce dialogue comme le conçoit le G6 doit être ""un espace ouvert de rencontre à intervalle régulier pour discuter avec les acteurs politiques des problèmes de société, les grands enjeux nationaux en valorisant leur savoir-faire pour contribuer à recentrer l’action politique sur les nécessités, les droits et les légitimes aspirations du peuple dans le respect des principes fondamentaux de la gouvernance politique, démocratique, sociale et économique"".

Pour ce qui est des réformes recommandées dans les perspectives de paix civile et sociale au Togo, le G6 renvoie à la position exprimée exprimée dans son rapport décennal sous la présidence de Faure Gnassingbé intitulé :""Démocratie à double vitesse ; Ambivalence d’un pouvoir qui tergiverse"".

En attendant les réformes qu’il entend voir répondre aux aspirations du peuple togolais, ce groupe, évoquant les Processus électoraux dit s’engager ""à faire le suivi des élections dans une dynamique de regard citoyen des élections locales et présidentielles et n’hésitera pas à créer des synergies pour l’observation nationale des élections locales et présidentielles"".

Pour son analyse de la situation sociopolitique, il est à noter que le G6 n’a pas hésité à distribuer les cartons quant aux erreurs des uns et des autres, partis politiques de l’opposition, parti au pouvoir, Société civile et CEDEAO.

T228