Infos Togo Manifestations des 25, 26 et 28 Avril prochains / Itinéraires

Le gouvernement renvoie la C14 et ses sympathisants vers l’Est de Lomé

Publié le samedi 21 avril 2018, par

De l’électricité encore dans l’air ? On attendra de voir. Mais pour ce que l’on sait, si le gouvernement se dit prêt à autoriser les manifestations de la semaine prochaine, il ""déplore la persistance de cette volonté de la coalition de violer les mesures prises par le facilitateur, en prévoyant de manifester à nouveau pour les questions qui sont en cours de discussion au sein du dialogue inter-togolais"" et espère que la C14 ""va en tirer toutes les conséquences qui s’imposent"".

Et pour ce qui est de l’itinéraire des marches, tout porte à croire que le gouvernement et l’opposition ne seraient pas sur la même longueur d’ondes et c’est peut-être là qu’interviendraient des complications. Ainsi, alors que depuis la semaine dernière, l’opposition s’est découvert un nouvel i.tinéraire un peu plus ancrée dans la zone Ouest pour ce qui est de Lomé, c’est carrément la direction vers l’Est qu’accepterait d’après le courrier réponse du ministre de l’Administration territoriale, Payadowa Boukpessi, aux composantes de la C14.

Pour les Mercredi 25, Jeudi 26 et Samedi 28 Avril 2018, le gouvernement dit proposer le Circuit 1 : Carrefour Eglise Néo Apostolique près de Gakpoto (point de départ) — Direction Boulevard pavé de Bè Kpota, Anfamé — Nissan - Pharmacie Miséricorde — Carrefour Petrolum — EPP Anfamé — carrefour Eglise des Assemblées de Dieu (Point de chute) et pour le Circuit 2 : Carrefour marché de Bè (point de départ)- Boulevard Houphouet Boigny Côté Est — direction Akodesséwa - Pharmacie crystal -Pharmacie Biova — Paroisse Evangélique d’Akodesséwa — carrefour Diamond Bank — route pavée direction Anfamé — carrefour Petrolum — EPP Anfamé — carrefour Eglise des Assemblée de Dieu (point de chute). Ces propositions de circuits, d’après le gouvernement, ont été faites compte tenu du fait que les représentants de la Coalition à la réunion d’hier Vendredi avec le ministre Boukpessi, n’ont proposé aucun nouvel itinéraire.

Aussi, pour justifier le choix de ces circuits, ""le gouvernement a rappelé aux représentants de la coalition, les plaintes qu’il enregistre régulièrement de la part des riverains des voies que les manifestants de la coalition empruntent depuis sept (07) mois, pour les gênes diverses que les marches leurs créent. Ces plaintes ont atteint leur paroxysme un peu avant la suspension des manifestations elles sont susceptibles d’entrainer des troubles graves à l’ordre public au cours des prochains passages des convoies de la coalition si une solution n’y est pas trouvée."", que ""lesdites plaintes ont déjà été portées à l’attention de la coalition oralement et par écrit, à plusieurs reprises"" et qu’""alors pour éviter que ne se produisent des troubles graves à l’ordre public au passage de la coalition au cours des manifestations des 25, 26 et 28 avril 2018, le gouvernement a demandé aux représentants de La coalition à la réunion de changer d’itinéraires"".

Enfin, pour ce qui est de l’intérieur du pays, le gouvernement tout en laissant la latitude aux représentants de la Coalition dans les préfectures de s’accorder avec les préfets, en vue de soulager les populations riveraines des axes empruntés depuis sept (07) mois par les manifestants de la coalition, et d’éviter ainsi les risques de troubles graves à l’ordre public, relève que ""les manifestations demeurent interdites dans les villes de Sokodé, Bafilo et Mango pour des raisons de sécurité qui vous ont été déjà indiquées et plusieurs fois rappelées"", pour les autres localités qu’il est convenu d’un commun accord (Tsévié, Kpalimé, Atakpamé, Anié, Tchamba, Bassar, Dankpen, Niarntougou, Tandjoaré et Dapaong), et enfin, que ""les manifestations sur les routes nationales ne sont pas acceptées"".
T228