Infos Togo Opération entonnoir

Le Gal YARK donne feu vert au boudè dans les villages

Publié le mercredi 8 août 2018, par Gabinho

L’on ne le dira jamais assez quand il s’agit du zèle avec lequel certains éléments de l’opération Entonnoir interviennent dans la lutte contre le trafic du carburant frelaté au Togo, surtout dans les villages où la station d’essence la plus proche est à des dizaines de kilomètres. Vendredi dernier, en présentant le bilan de cette opération durant premier semestre 2018, le ministre de la sécurité et de la protection civile a donné feu vert pour le commerce du ‘boudè’ dans ces genres de localités.

« Les localités où il n’y a pas de stations d’essence, nos instructions sont souples, on ne dérange pas les commerçants. Du moment où on n’y a pas encore des stations s’essence dans ces localités, on fait comme s’il n’y a rien », a déclaré le Général de Brigade Damehame YARK suite à une question concernant cette situation.

Mais, les instructions ne sont pas les mêmes contre les commerçants de ce même ‘boudè’ en ville où dans les localités disposant de stations d’essence. « Lorsque cela traverse des préfectures, ou lorsqu’on fait ce commerce là où il y a déjà des stations d’essence, à ceux-là il faut faire la chasse », a-t-il dit.

Tout comme le commun des mortels, le patron de la sécurité nationale a aussi reconnu que ses éléments se versent certaines fois dans le zèle dans leurs opérations. Le dernier cas toujours dans les mémoires est celui de Tokpli dans la préfecture de Yoto, soldé par mort d’homme.

Devant les hommes de médias, le ministre YARK a avoué que « s’il arrive que les éléments par zèle interviennent et que nous avons l’information on intervient aussi ».

Tout compte fait et jusqu’à preuve du contraire, « ce trafic est interdit partout, sur terre, en l’air ou encore sur l’eau », selon lui.

T228