Infos Togo Syndicalisme au Togo

Le FSSTT appelle à plus de solidarité entre les syndicats de base

Publié le jeudi 22 novembre 2018, par

Depuis hier Mercredi s’est ouverte à Kpalimé la 6ème édition du FSSTT (Forum Solidarités Sociales des Travailleurs du Togo). Instant de véritable partage et de réflexion autour des maux qui minent le secteur du social au Togo, ce forum, à la faveur de son 2ème panel de communications portant sur des sujets tels, ""La liberté syndicale et le droit de négociation collective dans le secteur minier au Togo : Point sur le dialogue social dans les industries extractives au Togo"" et ""La liberté syndicale et droit de négociation collective dans le secteur minier au Togo et dans l’espace sous régional : Point sur le dialogue social dans les industries extractives"", animés respectivement par le Directeur du dialogue social et des relations professionnels, Appolinaire Kokou Atadi et le Secrétaire général adjoint de CSI Afrique, Adrien Akouété Béléki, a été l’occasion d’un appel à plus de solidarité entre les syndicats de base.

Tout est parti du cas de la suspension pendant plus de deux ans du Secrétaire général adjoint du SYDEMINES, Kodjovi Sédonou, employé à Wacem, qui se verra finalement notifier depuis quelques jours son licenciement.

Le communicateur, M. Béléki et le Camarade Agbo qui ont réagi au cas de ce dernier, ne comprennent pas comment un employeur peut se montrer plus fort qu’un gouvernement pour aller jusqu’à refuser de rappeler sa décision de suspension du S.G de SYDEMINES, et d’aller au delà en procédant finalement à son licenciement. Ils ont incriminé le manque de solidarité syndicale à la base.

Les syndicalistes sont interpelés à ne pas s’attendre à voir les centrales syndicales se substituer aux syndicats de base pour enclencher la lutte syndicale face aux employeurs. Car pour M. Béléki, les Centrales syndicales sont là pour venir en appui à la lutte syndicale enclenchée par les syndicats de base.
T228