Infos Togo Petrolegate / Le procès de la honte a livré son verdict

Le confrère Ferdinand Ayité et son journal condamnés, une interjection d’appel des avocats en vue

Publié le mercredi 4 novembre 2020, par Gabinho

Comme annoncé hier, la justice togolaise a livré son verdict dans l’affaire dite Petrolegate, opposant Fabrice Adjakly et le confrère Ferdinand Ayité et son journal, l’Alternative. Et comme on pouvait s’y attendre, et allant presque dans le sens du Procureur Mawounou, le juge Gnon, comme pressé d’en finir avec ce dossier qui semble le brûler les mains, a condamné le confrère au versement d’un dommage et intérêt de 2.000.000 de F cfa au plaignant, Fabrice Adjakly. Même condamnation également pour le journal L’Alternative, propriété du confre Ferdinand Ayité.

Pour nombre d’observateurs et ceux qui ont suivi ce procès de bout en bout, ce fut fut ""le procès de la honte"". ""La justice togolaise vient de donner raison à ceux qui ont honte de dire à l’étranger qu’ils sont Togolais. À travers ce Petrolegate, Faure Gnassingbé devait saisir l’occasion d’arrêter une partie de cette minorité qui accapare les richesses de ce pays, mais hélas ! Ce procès est à l’image de quelqu’un qui demande à un bras cœur de banque de punir un voleur de Nokia 3310. Des milliards et des centaines de millions étaient détournés dans ce pays. Si la justice togolaise n’a pas punie ces voleurs, qu’est ce qu’on doit espérer du procès petrolgate si ce n’est la déception ? L’alternative a fait de son mieux"", c’est le regard que portait un peu plus tôt et peu après le verdict de la justice, par un analyste.

A noter que de façon lapidaire, le verdict a été livré alors même que les avocats de la défense et ceux du plaignant étaient à peine visible dans la salle.

Ainsi va le Togo.

On peut s’attendre à une interjection d’appel dns les prochains jours de la part des avocats de la défense.
T228