Infos Togo Coopération / Economie et développement

Le « Club des Amis d’Israël » déroule le tapis rouge à l’Etat hébreu au Togo

Publié le samedi 23 novembre 2019, par Gabinho

Après le spirituel avec l’Etat israélien à travers divers groupes de pèlerinages qui ont eu cours ces dernières années, l’heure a visiblement sonné pour les Togolais de donner un nouveau coup d’accélérateur la coopération avec l’Etat hébreu.

Face à la presse ce Samedi 23 Novembre 2019, à Lomé, le Club des Amis d’Israël (CAI), porté sur les fonts baptismaux depuis le 11 Septembre 2014 et officiellement reconnu par l’Etat togolais qui lui a attribué un récépissé le 16 Octobre 2019, a exposé sa volonté de développer le volet économique, culturel et touristique de la coopération entre le Togo et l’Etat d’Israël.

Selon le président fondateur de ce club, Kossi Nouaty, il était question pour eux (lui et ses collaborateurs), à la suite de la rencontre tenue le 17 Octobre dernier à Abidjan, avec l’Ambassadeur d’Israël au Togo avec résidence en Côte d’Ivoire, Leo Venovesky, « d’éclairer le public sur la coopération économique qui a fait l’objet des discussions.

Des informations livrées aux hommes de médias, il a été question au cours des discussions, de « l’ouverture d’un Consulat d’Israël au Togo », « la création d’une chambre de commerce entre Israël et le Togo », la création d’un centre culturel israélien au Togo pour la promotion de la culture et l’éducation juive », « la création d’une école internationale au Togo pour l’apprentissage de la langue hébreu », « l’organisation d’une foire internationale israélienne au Togo pour la promotion du commerce en Israël et le Togo » et enfin « la création d’une Agence Israélienne de Développement (AID) au Togo pour le financement des projets socio-économiques ». Si l’on peut constater sans trop de détour que le club dirigé par M. Nouaty entend ouvrir encore plus le Togo aux Israéliens, annonçant dans la foulée 30 Investisseurs de l’Etat hébreu, à eux confiés pour les assister pour investir au Togo, il est relevé dans la démarche, une volonté manifeste de « profiter de l’expérience d’Israël pour développer le Togo ».

Pour ce faire, il entend diversifier ses échanges en déployant des projets aussi bien dans le domaine de l’éducation que de l’agriculture et de celui commerciale.

A tout prendre, d’après M. Nouaty, ce qu’entend faire le CAI est « plus qu’un pèlerinage ». « Ce que nous nous faisons et voulons faire, c’est une coopération économique, créer des emplois, préparer des hommes d’affaires pour des voyages d’affaires, des voyages d’étude, des rencontres où les Togolais irons pour tirer des fruits », conclut-il.

Dans la dynamique d’une telle coopération profitable au développement du Togo, on retient déjà à l’actif du CAI, la scolarisation des jeunes enfants démunis depuis 2015, la délivrance des actes de naissance aux membres du club qui n’en avaient pas, la création d’un orphelinat pour venir en aide aux enfants orphelins et démunis, la promotion de l’agriculture par le club, et la constructions de ponceaux dans certains zones difficiles d’accès surtout en période de pluies et des opérations de salubrité publique.

T228