Infos Togo Réclamation de libération d’Adjamagbo et de Djossou

Le Chef de file de l’opposition invite à un règlement « définitif du différend né de la dernière élection présidentielle »

Publié le mardi 1er décembre 2020, par Gabinho

L’arrestation le week-end dernier de deux membres de la Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) laisse d’indignation du côté de l’opposition togolaise qui continue de clamer haut et fort la libération des détenus. L’Union des forces pour le changement (UFC), Gilchrist Olympio a dans un communiqué exigé la libération immédiate de Gérard Djossou et de Brigitte Adjamagbo-Johnson.

Parti de l’opposition, l’UFC à travers son Président-Fondateur n’approuve pas les conditions dans lesquelles les interpellations des deux membres de la DMK sont intervenues ; Le Chef de file de l’opposition estime que cela ne participe pas à l’apaisement du climat politique déjà tendu.

« Le Président national de l’UFC et Chef de file de l’opposition togolaise déplore les conditions de ces interpellations qui ne sont pas de nature à préserver l’apaisement du climat politique en construction avec courage et abnégation depuis plus d’une décennie dans notre pays », peut-on lire dans la note conjointement signée par le Secrétaire général de l’UFC, Teddy Edwards Mensah, au nom du Président national du parti, Gilchrist Olympio.

Par conséquent, le président de l’UFC « demande la libération de Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson et de Monsieur Gérard Djossou et le dénouement politique définitif de différend né de la dernière élection présidentielle ».

Yvette S. /T228