Infos Togo Réformes / Mandat présidentiel

Le cadeau des députés à Faure Gnassingbé

Publié le jeudi 9 mai 2019, par Gabinho

L’on était à quelques minutes de minuit quand les députés de la 6ème législature ont adopté à l’unanimité les réformes constitutionnelles et institutionnelles. Tous les 90 votants ont voté pour le texte proposé par la commission des lois et quelque-peu amendé par la plénière au niveau de l’article 59 qui avait prévu une mandat de 7 ans pour le président de la république. Mais, un consensus a été trouvé pour faire marche-arrière.

Les choses se sont poursuivies jusque tard dans cette soirée à l’Assemblée nationale togolaise.

Suite aux dénonciations d’hier mardi et qui se sont poursuivies ce jour, les députés UNIR après une tentative de poursuite de leur besogne ce mercredi pour faire voter en plénière, les modifications souhaitées aux articles 52, 59, 60, 65 et 75 de la Constitution, ont finalement fait machine arrière, surtout pour ce qui est de l’article 59 portant sur le mandat présidentiel. Ainsi, le mandat présidentiel devra être de 5 ans renouvelable une seule fois.

Pour en arriver là, il a fallu un refus de suivre la cadence de la part de l’opposition parlementaire, contre un mandat présidentiel de 7 ans renouvelable une fois. Présente dans la salle, l’UFC a indiqué ne pas être disposée à voter pour ce texte à cause de l’article 59 nouveau qui prolonge le mandat du président de la République à 7 ans.

Abass Kaboua du MRC absent, le groupe NET-PDP de Gerry Taama et le MPDD de Gabriel Messan Agbéyomé Kodjo, ont une nouvelle fois plaidé pour une révision consensuelle de la Constitution et insisté sur la pédagogie et l’esprit rassembleur, sans être entendus dans un premier temps par UNIR. Il fallu une pause d’une trentaine de minutes pour que les députés UNIR retrouvent la raison.

Toutefois, il est à noter que le mandat des députés dans les textes est maintenu à 6 ans renouvelable 2 fois.

La texte voté a une disposition transitoire selon laquelle ces révisions ne s’appliquent pas au mandat actuel et ceux déjà faits par Faure Gnassingbé. Même chose pour les députés aussi.

T228