Infos Togo Présumée rencontre Fabre-Klassou pour négocier des mairies pour l’ANC

Le bout de phrase qui a engendré la polémique

Publié le mercredi 18 septembre 2019, par Gabinho

Fabre a-t-il rencontré Klassou pour négocier des postes de Maires pour l’ANC ou pas ? Depuis plusieurs jours, la polémique enfle et les tirs croisés entre le parti de l’ancien Chef de file de l’opposition et ses anciens amis de la C14 se poursuivent.

Face à la presse ce Mercredi au siège de son parti à Lomé, Jean-Pierre Fabre a tenté à sa manière de faire redescendre les poussières soulevées par la polémique et les tirs à boulets rouges entre les forces démocratiques qui ne se pardonnent pas du tout, suite à ces élections des maires et adjoints.

Voici les faits tels que narrés par Jean-Pierre Fabre… qui reconnait que ce sont des accusations graves qui sont portées contre sa personne et qu’il a été « en permanence l’objet de calomnie, de dénigrements, d’attaques de toute sorte. Mais je ne réponds jamais ».

« Tout commence par ma présence à la fête de Dunenyon-Zan le samedi 17 août 2019. J’étais là, le Premier ministre arrive, tout le monde le salue. Il me salue et il dit : ‘’je vais vous appeler’’ (…) Le dimanche 25 août, j’ai rendez-vous avec Monsieur Antoine Folly pour discuter du respect de la discipline. On s’est vu et on discute de la mairie », avoue M. Fabre. Aussi, poursuit le premier responsable de l’ANC, cette rencontre avec le responsable de l’UDS Togo, parti membre de la C14 était fondé sur le fait que l’homme de par son rang au sein des conseillers municipaux, pourrait plaider la cause de l’ANC auprès de ses pairs pour que l’on le plébiscite pour prendre la tête de la Mairie. Aussi, avait-il été question de ce que, les leaders de l’opposition plurielle du Togo se doivent de discuter également de la situation politique en général. Dans ses échanges avec Antoine Folly, révèle le candidat malheureux à la présidentielle de 2015 et à qui l’on prête déjà des intentions (tout reste à confirmer) de candidature pour 2020, « je lui dis, moi Jean-Pierre Fabre j’ai eu Monsieur Klassou au téléphone. Au cas où je rencontre Monsieur Klassou, je lui ferai part de la question. Et je demande à Monsieur Antoine Folly, qu’est-ce qu’il en pense ». Son interlocuteur n’a donc pas trouvé d’inconvénient à cette démarche, tout en demandant à Jean-Pierre Fabre de s’abstenir d’évoquer le deal entre l’ANC et la C14, mais plutôt de se montrer intransigeant quand à l’amélioration du cadre électoral.

Dans la suite de la narration des faits par l’ancien Secrétaire général de l’UFC, indique s’être séparé d’avec M. Folly sur une demande de ce dernier de partager le contenu de leurs échanges avec la Coordinatrice de la C14 et Secrétaire général de la CDPA, Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, et le premier responsable des FDR, autre parti membre de la C14, Me Paul Dodji Apévon, demande à laquelle il n’a pas opposé de refus.
Et la suite, ce fut que « sur conseil du Conseiller spécial du bureau, j’appelle Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson pour lui dire que le vendredi 30 août, la veille du congrès du parti Les Démocrates, qu’on doit se voir. On s’est retrouvé de 16h à 16h45 ou 17h. Et je lui ai dit que voilà Monsieur Klassou m’a appelé et que je ne l’ai pas encore rappelé et que je l’ai dit aussi à Antoine Folly ».

Au finish, il dit n’avoir d’ailleurs pas rencontré le Premier ministre, Komi Sélom Klassou, et donc qu’il n’y a été question ni de loin ni de près de quelque négociation de mairie en faveur de son parti.

T228

N.B : Photo Icilome