Infos Togo Constatant une atmosphère lourde et pesante autour de l’opération de vote

Le BAC réclame ""l’annulation pure et simple du vote"" et la ""reprise du processus électoral""

Publié le jeudi 20 décembre 2018, par

Sans attendre la fin des opérations de vote de ce Jeudi 20 Décembre 2018, le BAC (Bloc d’Action pour le Renouveau) de Thomas Kokou N’Soukpoé, parti qui ne prend pas part au processus électoral en cours, s’en remet une nouvelle fois à la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO. Et pour quoi faire ? Le parti demande à cette dernière, une ""reprise du processus électoral auquel prendra part la Coalition des 14 partis de l’opposition C14 et l’annulation pure et simple du vote du 20 décembre 2018"".

Pour justifier leur demande, M. N’Soukpoé et ses collègues de lutte avancent avoir constaté ce jour, ""une atmosphère lourde et pesante sur le vote de quelques Togolaises et Togolais"".

Voici le communiqué du parti...

COMMUNIQUÉ DU BLOC D’ACTION POUR LE CHANGEMENT PORTANT ANNULATION PURE ET SIMPLE DU VOTE DU 20 DÉCEMBRE 2018

C’est avec regret et indignation que le *Bloc d’Action pour le Changement* (BAC) a constaté dans une atmosphère lourde et pesante le vote de quelques togolaises et togolais ce jeudi 20 décembre 2018.

La politique, à en croire Aristide Briand, consiste à dire des choses aux gens.

Donc la politique folle consiste à dire des choses au néant.

Les élections seront inclusives et consensuelles, elles seront équitables.

Fini tout ce qui peut entacher la crédibilité des élections dans notre pays.

Voilà des discours tenus en amont par le pouvoir togolais qui a rassuré plus d’une personne.

La question que pose aujourd’hui le *Bloc d’Action pour le Changement* (BAC) est de savoir si c’est à ces élections, le gouvernement a convié les togolaises et togolais ce 20 décembre 2018 !

Le BAC, ayant constaté que des billets de banque ont été distribué aux différents candidats notamment ceux de l’opposition qui en rangs dispersés ont sillonné les rues de Lomé et des villes et villages de l’intérieur sous haute surveillance des policiers, gendarmes et militaires et également sous les yeux de la communauté internationale conviée chaque soir au banquet offert gratuitement pour négocier les rapports d’observateurs nationaux et internationaux.

Enfin, les résultats seront proclamés et les rapports des observateurs unanimement seront résumés en une phrase : « Malgré quelques incidents mineurs qui ne sont pas de nature à entacher la crédibilité des résultats, les élections ont été libres, équitables et transparentes ».

Quoi ! Où a-t-on vu ça ?

Le *Bloc d’Action pour le Changement* (BAC) demande à la *Conférence des Chefs d’États de la CEDEAO*, la reprise du processus électoral auquel prendra part la *Coalition des 14 partis de l’opposition C14* et l’annulation pure et simple du vote du 20 décembre 2018.

l’Éternel bénisse le Togo !

Fait à Lomé, le 20 décembre 2018

Pour le BAC, *le Président National*

*Thomas Kokou NSOUKPOE*