Infos Togo Elevage / Bilan 2019

La transhumance ne fait pas que des victimes mais aussi des rentrées de sous

Publié le jeudi 19 décembre 2019, par Gabinho

Les 16 et 17 Décembre 2019, la salle de conférence du Centre des jeunes de Blitta accueillait l’atelier sur le bilan des activités de la transhumance. Tout bilan établi pour la gestion de la transhumance 2019, on en retient comme résultats, ""zéro (0) conflit mortel en 2019 comme en 2017 et 2018"" ; ""08 incidents mineurs"" et ""10 370 têtes de bovins enregistrés pour une perception de taxe de 56 548 000"".

Présidant la cérémonie d’ouverrture de cette rencontre bilan, le ministe de l’Agriculture, de la Production animale et halieutique, Noel Koutéra Bataka, a salué toutes les délégations présentes à cette rencontre et remercié tous les acteurs qui contribuent à la gestion de cette activité. Il a relevé que c’est sur instruction du gouvernement et du chef de l’Etat qu’il a été dépêché pour échanger sur les solutions idoines à la problématique de la transhumance. On en retient que dans cette démarche, la prise de conscience générale dans la gestion de la transhumance est nécessaire. Le membre du gouvernement a invité dès lors tous les acteurs à cultiver la paix, la cohésion sociale pour le développement de notre pays.

Portant sur les aspects liés aux entrées précoces, au pâturage nocturne, à la sédentarisation anarchique, au processeurs d’identification animale et à la délimitation des espaces pour la production animale, les travaux en commission ont permis aux participants é cet atelier de formmuler entre autres ecommandations le renforcement du dispositif sécuritaire aux ponts d’entrée, la sensibilisation des populations, l’implication des maires et des élus locaux dans la gestion prochaine de la transhumance, le renforcement du contrôle physique aux frontières, la mise en place d’un mécanisme de collaboration transfrontalière, l’accélération du processus de balisage des couloirs, la responsabilisation des chefs peuls et leur implication dans la gestion, l’évaluation des espaces à accorder à chaque préfecture selon la taille des troupeaux...

Pour rappel, cette rencontre qui a eu pour thème « Transhumance plus apaisée dans le contexte de la mise en œuvre du PND », avait pour objectif global de parvenir encore une fois dans un environnement sécuritaire préoccupant, à une mobilité apaisée au Togo à travers la mise en œuvre du plan opérationnel. Plus spécifiquement, le processus d’identification et traçabilité animale a été présenté, ainsi que la délimitation des espaces pastoraux sous forme de ranching…

T228