Infos Togo Employabilité des jeunes

La sous-région à la recherche de stratégies à Lomé

Publié le lundi 6 mai 2019, par Gabinho

Sur initiative de Solidarité mondiale et de ses partenaires de la sous-région, des acteurs de la Société civile de six pays de l’Afrique de l’Ouest (Bénin, Burkina Faso, Mali, Sénégal, Guinée et du Togo) et de la Belgique sont en atelier à Lomé sur ""les stratégies d’employabilité des jeunes"".

Délocalisée de Porto-Novo au Togo, du fait de la situation politique post-électorale quelque peu tendue au Bénin, cette rencontre devra permettre de répondre à des questions, entre autres celles sur ce qu’il faut faire ""pour assurer le plein emploi à tous"", selon les mots du Coordinateur continental de Solidarité mondiale, Uzziel Twagilimana. Plantant le décor de cet atelier de cinq jours ouvert ce jour à Lomé, atelier auquel prend part le président de Solidarité mondiale, Fons De Potters, le responsable continental a souligné au passage la préoccupation majeure que constituait la question de l’emploi des jeunes pour Solidarité mondiale. En tout cas, à son avis, a-t-il attiré l’attention de tous et chacun sur sur la nécessité pour les nations d’investir dans la jeunesse car, en le faisant, ""c’est investir dans le futur"".

Allant dans le même sens que M. Twagilimana, le président de Solidarité mondiale, M. De Potters a partagé, dans son mot d’ouverture, quelques chiffres du rapport ""L’avenir du travail"" avec les participants pour la plupart composés de membres des plateformes de réseaux multiacteurs de protection sociale des pays de la sous-région. Des dires de ce dernier, ""les chiffres publiés dans ce rapport (qui sera décortiqué prochainement à la Conférence de l’OIT, ndlr), sont désastreux pour les jeunes et les femmes. A côté des deux milliards des gens qui travaillent dans le secteur informel, dont une majorité de femmes, il y a 190 millions de chômeurs officiellement enregistrés. Un tiers ou 65 millions sont des jeunes"". Appelant donc les réseaux nationaux multiacteurs représentés à ce rendez-vous de Lomé à une unicité d’action pour mieux peser dans les sphères de décisions sous régionales telles l’UEMOA (Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine), la CEDEAO (Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest) ou continentale, comme l’UA (Union Africaine), il a aussi relevé que ""l’employabilité des jeunes est aussi essentielle dans une évolution vers une protection sociale pour tous"", vu que ""la base d’une bonne protection sociale, est un bon travail, un emploi décent"".

Représentant l’autorité béninoise à ces travaux, Elvis Abou du ministère des petites et moyennes entreprises et de la promotion de l’emploi du Bénin, a appelé à ""une prise en compte et à un règlement pour le développement de nos pays"". D’après lui, ""si l’argent est le nerf de la guerre, l’emploi est le nerf de la paix"" et ""sans le règlement de cette question, aucun développement n’est possible"".

Accueillant finalement ses pairs à Lomé, le Point focal du Réseau multiacteurs de protection sociale au Togo, représentant des partenaires locaux, Niwa Soulima, il faut espérer au terme de cet atelier, ""à une prise de conscience d’envergure pour redonner un espoir de vivre aux jeunes africains..."". Ceci dans la mesure où, ""le premier fondement du travail est l’homme lui même"" et que ""seul l’homme est capable de travailler et seul l’homme l’accomplit"".

Entre autres communications qui seront développées au cours de cet atelier, il y a ""la Présentation liminaire du BIT sur la problématique de l’emploi en Afrique de l’Ouest et les stratégies du BIT sur l’employabilité des jeunes"", ""la présentation de la politique nationale d’employabilité des jeunes au Bénin"", ""présentation des stratégies d’employabilité"", ""présentation Pays d’initiatives et expériences"", ""présentation des expériences des stratégies d’employabilité des jeunes des mouvements sociaux niveau sous-régional (RAESS, CSI Afrique..."", ""L’entrepreunariat social comme stratégie d’employabilité des jeunes et des femmes"", le tout meublé de discussions.

Les travaux prennent fin le 10 Mai prochain.

T228