Infos Togo Journée du Commissionnaire en douane agréé / 2ème édition

La « protection juridique » des Commissionnaires en douane agréés du Togo en ligne de mire

Publié le mercredi 28 février 2018, par

« Quelle protection juridique pour le Commissionnaire agréé en douanes dans l’exercice de sa profession », c’est le thème principal de la 2ème édition de la Journée du Commissionnaire en Douanes agréé, ouverte ce mercredi à Lomé. Pour cette deuxième édition, les Commissionnaires en douanes agréés, courroies de transmission entre les principaux acteurs (Importateur, la Douane et le Trésor public), auront à décortiquer sous la direction de juristes et pénalistes, plusieurs thèmes dont, « les infractions douanières et leur poursuite dans la législation togolaise », « Le Commissionnaire en douane agréé et le secteur informel : cadre de collaboration, limites et perspectives », et aussi poursuivre ensemble avec leurs collègues de la sous-région, qui ont fait le déplacement de Lomé, les discussions sur la réunion constitutive de la Fédération des Commissionnaires Agréés en Douane (CAD) de l’UEMOA et faire une étude de texte de la fédération des CAD de la CEDEAO.

Principaux partenaires de l’UPRAD Togo (Union des Professionnels Agréés en Douane du Togo) aussi bien sur le projet de cette journée du Commissionnaire en Douane Agréé, et autres activités liées à leur profession, l’OTR (Office Togolais des Recettes), le Port Autonome de Lomé et la CCIT (Chambre du Commerce et d’Industrie du Togo) se sont félicités de la tenue de cette 2ème édition de cet évènement qui un an plus tôt n’était qu’une découverte. Ainsi, selon le message du Commissaire général de l’OTR, Kodjo Adédzé, qui s’est fait représenter à cette ouverture, le thème de cette année est « d’intérêt général et actualisé ». Il n’a pas caché son optimisme et son assurance en cette deuxième édition, et aussi quant au partenariat qui lie sa structure à l’UPRAD.

Dans la même dynamique que le Commissaire général de l’OTR, le Directeur général du PAL (Port Autonome de Lomé), le Contre-amiral Fogan Adégnon, espère voir les juristes pénalistes qui auront à développer des thèmes et sous-thèmes de cette Journée, aider à « situer les responsabilités du commissionnaire agréé ». Cet exercice en valait la peine à entendre M. Adégnon, d’après qui, certains commissionnaires « sont malhonnêtes et se laissent aller au gain facile ». Toutefois, il a salué le partenariat PAL-Commissionnaires agréés en douanes qui devra permettre de porter un frein à ces agissements néfastes à la corporation et à la quiétude sur la plateforme portuaire du Togo. Enfin pour sa part, le président de la CCIT, a tracé de nouvelles voies à suivre pour la bonne marche du partenariat CCIT-UPRAD.

Des interventions qui n’ont pas laissé indifférent le président de l’UPRAD, Yves Kodjo Badassou, et ses collègues, présents ce mercredi matin dans la grande salle de conférence de l’Agora Senghor de Lomé. Il n’a pas manqué, dans son allocution de bienvenue, de manifester le vœu de voir ces assises de Lomé permettre aux juristes de les éclaircir sur les attitudes à adopter par le Commissionnaire en douane agréé dans les circonstances de conflit. Reconnaissant, il l’a été vis-à-vis des grands partenaires la CCIT, l’OTR et le Port Autonome de Lomé.

Sont également présents à Lomé pour soutenir leurs collègues togolais, des Commissionnaires du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Sénégal, du Mali et du Niger.
T228