Infos Togo Législatives du 20 Décembre 2018

La mission d’observation de la CEDEAO satisfaite du processus électoral

Publié le vendredi 21 décembre 2018, par

Ils étaient une quarantaine à observer au nom de la CEDEAO, le processus électoral au Togo et précisément, les opérations de vote qui ont eu lieu au Togo hier Jeudi lors des élections législatives.

Livrant ce jour sa déclaration dite préliminaire de la mission d’observation de la CEDEAO conduite par l’ancien président de la transition au Niger, Gal Djibo Salou, a indiqué que ""tout a été transparent. Tout s’est passé dans de bonnes conditions et dans la démocratie"". D’après cette mission d’observation, conformément aux orientations de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO le 31 Juillet 2018, il a été noté une ""absence d’incident majeur durant toute la journée de vote, un retard observé d’acheminement du matériel ou des agents électoraux, une relative maitrise du processus de vote, une présence effective des représentants des partis politiques et des candidats dans les bureaux de vote, la mobilisation relative selon les endroits"".

Au vu de ce qui précède, la CEDEAO juge que tout s’est passé dans un ""calme avec un taux de participation faible à Lomé"", qu’il y a eu une ""faible mobilisation le matin qui s’est corrigée dans l’après-midi"".

Toutefois, la mission d’observation regrette la non participation de la C14 à ces élections.

A tout prendre, de l’observation électorale de la CEDEAO, Djibo Salou et ses collègues disent "" avoir accompli sa mission"".

Si la CEDEAO rassure que ces élections ne viennent pas mettre un terme à sa facilitation au Togo, et qu’elle va ""continuer par rapprocher les parties"", elle exhorte les Togolais à proscrire tout acte de violence et à choisir la voie légale pour tout règlement de litige"" et ""à toujours recourir au dialogue"".
T228