Afrique Affaire du décès et de l’enterrement de DJ Arafat

La loge ivoirienne de la Franc-maçonnerie se prononce

Publié le mardi 3 septembre 2019, par Gabinho

On connait les loges maçonniques pour leur mutisme ou silence dans des pareilles situations même si elles sont accusées à tort et à travers. Cette réaction dont il est question et dont nos confrères de Koaci ont l’exclusivité n’est pas celle officielle mais bien, officieuse, d’un membre de la loge ivoirienne de la Franc-maçonnerie.

Ce dernier dont nos confrères ont préféré volontairement taire le nom mais qu’ils présentent comme un interlocuteur initié, membre de la grande loge de France en Côte d’Ivoire, indique que, « de mémoire, il n’a jamais été question qu’il intègre notre loge, moi-même j’avais une vague idée du personnage, ce n’était pas mon style de musique, mais une chose m’apparait sûre, il ne répondait en rien aux critères pour être initié à la franc-maçonnerie ».

A tout prendre d’après ce dernier, l’artiste de la chanson ivoirienne, DJ Arafat, connu à l’Etat civil sous le nom de Huon Ange Didier n’est ni de près, ni de loin associé à la Franc-maçonnerie, contrairement à ce qui est donc diffusé sur les réseaux sociaux.

Et donc, ce membre de la grande loge s’indigne de ces sombres scénarios et pratiques qui sont bien loin des fondamentaux humanistes et progressifs datant du 16ème siècle et que l’on connait à la Franc-maçonnerie, mais qu’à travers les postings, l’on tente de ternir par cette affaire de DJ Arafat.
T228