Monde 03 mai 2017

La liberté de la presse en chiffres

Publié le mercredi 3 mai 2017, par Gabinho

Le fonctionnement de la presse est passé au crible dans 180 pays par Reporter sans Frontière (RSF). Il ressort que le Togo a fait mieux que 94 pays et se classe ainsi à la 86ème place, contrairement au 88ème rang qu’il a occupait en 2016.

Les chiffres qu’affiche le compteur du Togo par rapport au baromètre, font état de « 0 journalistes tués, 0 net-citoyens tués et 0 collaborateurs tués ». Le Togo devance des pays comme Pérou (90ème), Brésil (103ème), Gabon (108ème), Mali (116ème) et Nigéria (122ème).

Les cinq premiers sont Norvège, Suède, Finlande, Danemark et Pays-Bas contrairement aux cinq derniers qui sont Chine (176ème), Syrie (177ème), Turkménistan (178ème), Erythrée (179ème) et Corée du Nord (180ème/180).

Janvier – Mai 2017 : 8 journalistes tués et 193 journalistes emprisonnés.

Quoiqu’on dise, ce rang du Togo est à saluer. En effet sur le plan mondial, les mêmes chiffres sont de plus en plus alarmants. Au total « 8 journalistes tués, 2 net-citoyens tués et 1 collaborateur tué ». Dans cette catégorie, le Mexique bat le record avec 3 cas de journalistes tués ou assassinés ; l’Irak vient en seconde position avec deux cas.

Et pour ce qui est emprisonnements, le classement de Reporters sans Frontières note que 193 journalistes ont été emprisonnés, 166 net-citoyens emprisonnés et 10 collaborateurs emprisonnés. Ici, c’est la Turquie qui ravie la vedette avec un total de 49 journalistes emprisonnés suivie de l’Egypte avec 23 journalistes emprisonnés. la Chine (21), l’Iran (15), Erythrée (11) et Ouzbékistan (09).

Freedom DZODZI