Nos régions Kara / Colloque sur l’utilisation défectueuse des réseaux sociaux et leur impact sur la paix sociale au Togo

La lanterne des centaines de jeunes étudiants éclairée par le HACAME et la CNJE

Publié le vendredi 19 octobre 2018, par Gabinho

Chose promise, chose due. Le Colloque sur l’utilisation des réseaux sociaux, projeté par le HACAME (Haut Conseil de Coordination des Associations et Mouvements Estudiantins) et la CNJE (Coordination Nationale de la Jeunesse Estudiantine) a tenu en haleine ce jeudi à la Maison des Jeunes de la ville de Kara, environ 500 jeunes gens venus des coins et recoins de la préfecture de la Kozah et de la région de la Kara.

A travers diverses communications, les participants à ce colloque, au rang desquels on comptait le SG de l’Université de Kara, représentant le président de ce temple du savoir du Nord Togo, Pawoubadi Pidabi, le représentant du Président de la délégation spéciale de la ville de Kara, le Directeur du Centre des œuvres Universitaires de Kara, les enseignants chercheurs de l’UK mais aussi les premiers responsables des deux associations organisatrices de l’évènement.

Outre les communications des journalistes, Firmin Têko Agbo, sur « La responsabilité des réseaux sociaux et des médias dans la résolution de la crise au Togo », et Germain POULI sur « Les médias dans la crise au Togo », 12 sous-thèmes tirés du thème principal, « L’utilisation défectueuse des réseaux sociaux : Quels impacts sur la paix sociale au Togo ? », ont été développés en 3 panels de 4 présentations.

Premier responsable du HACAME, Piou Tchédré et son collègue Coordinateur de la CNJE, Daimou Bodi, ainsi que certains participants, ont exprimé une certaine satisfaction quant à la tenue de ce rendez-vous. Une satisfaction également partagée par le Secrétaire général de l’UK, Pawoubadi Pidabi, qui avait préalablement invité tous les participants à ce colloque à une utilisation efficiente des réseaux sociaux pour le bonheur des populations, le vivre ensemble et la cohésion sociale au Togo.

En tout cas, dans la même optique, les organisateurs (le HACAME et la CNJE, par le biais de leurs premiers responsables) ont promis multiplier des actions pour une cohésion sociale et un développement au Togo.
T228