Infos Togo Nouvelle donne politique au Togo

La Jeunesse consciente de l’opposition prend pied dans l’Ogou

Publié le samedi 24 mars 2018, par

Après Kévé, Kpalimé, le MJCO (Mouvement de Jeunesse Consciente de l’Opposition) dans sa dynamique de toucher toute la jeunesse togolaise avec son message de paix et de prise de conscience face à la chose politique était ce Samedi 24 Mars 2018 à Atakpamé dans la préfecture de l’Ogou. A cette étape de l’Ogou, outre ses messages de paix, de démocratie, de citoyenneté, il a procédé également à la mise sur pied d’un Comité préfectoral composé de cinq membres et dirigé par Jérémie Agoungbé. Ces derniers auront à charge de relayer ses messages auprès de la jeunesse de cette préfecture et aussi de coordonner ses activités.

Parlant de message, cette Jeunesse consciente de l’opposition et dont Victoire Kossi Ametsyo est le porte-voix, en total déphase avec le caractère quelque peu violent des manifestations publiques de l’opposition qui ont débuté depuis le 19 Août 2017, et aussi la manière dont leurs aînés mènent la lutte actuelle créant des dommages aux populations, a échangé avec les jeunes d’Atakpamé et ses environs sur les notions de ""Jeunesse et citoyenneté"", ""Démocratie et culture démocratique"", et enfin, ""Jeunesse et paix"" et surtout la question de ""militantisme en politique au Togo"".

Sur cette dernière notion de militantisme, le responsable de ce mouvement naissant de la Jeunesse, a indiqué qu’il revient aux jeunes togolais qui s’engagent en politique d’avoir dans le viseur ""un engagement qui défend l’idéologie des partis par conviction et non par affinité"". Or, constate M. Ametsyo, ""au Togo, le mal c’est que l’engagement est trop par affinité, par suivisme"", ce qui ""n’est pas bon pour le Togo"". Il s’est aussi inscrit en faux contre ceux qui leur contestent une appartenance à l’opposition, mieux qui les assimilent à des ailes marchandes du parti au pouvoir. Le porte-parole du MJCO, a regretté le fait que c’est à ces genres de critiques on est sujet en politique au Togo quant on a un point de vue qui diverge de celui des autres membres de son parti. En tout cas, rassure-t-il, ""notre objectif c’est lutter pour conserver l’idéologie des partis dont nous sommes membres"".

Ainsi, dans les échanges avec cette jeunesse active et consciente du grand Ogou, il a été reconnu ""le droit de chacun et de tous d’appartenir à telle ou telle autre formation politique sans faire l’objet d’un jugement d’autrui, le droit à la Santé..."". Et aussi, tout comme nous avons des droits, il a été relevé le fait que nous avons aussi des devoirs dont entre autres ""le respect des biens et édifices publics"", la ""protection de notre environnement immédiat"". En tout cas, croit savoir M. Ametsyo, ""le fait de détruire un édifice public ne fait que retarder notre pays"". Il a invité les jeunes du Grand Kloto à ne pas céder à quelque manipulation politique négationniste et à tout mettre en oeuvre pour se mettre à ""l’avant-garde du renforcement de la démocratie et de la cohésion sociale"".

A sa suite, l’autre oratrice de cette rencontre, Mme Rachel Djagni, membre du directoire du MJCO, a salué la reprise du dialogue inter togolais hier vendredi entre les acteurs politiques du pays. ""Pourvu que les discussions se passent dans de bonnes conditions et que la paix dont nous en avons fait la base de notre message à la jeunesse puisse prévaloir"".

On peut en tout cas, sans se tromper dire que la jeunesse de l’Ogou a été réceptive à ce message. On en veut pour preuve la satisfaction d’un des membres du comité préfectoral du MJCO mis en place. "" Nous sommes satisfaits parce qu’on nous a inculqué les notions de paix, de civisme et de citoyenneté, indispensables pour avoir un comportement exemplaire, la tolérance, le vivre ensemble pour un développement harmonie de notre pays"", a fait savoir Mme Délali Essiomlé.

Cette jeunesse a été conviée à proscrire de sa lutte, des actes de violence et de vandalisme sous toutes ses formes.

Après Ogou, le MJCO entend mettre le cap dans un futur proche sur le grand Nord du Togo, toujours avec ce message de paix, ferment du développement de toute société, et partant, de tout pays.

T228