Infos Togo Limitation du nombre de passagers et racket policier

La grosse colère des conducteurs de Taxi de la Nationale N°2

Publié le vendredi 19 juin 2020, par Gabinho

Ce matin, sur la nationale N°2 plus précisément de Luxolin vers Baguida-Monument, avait eu lieu un blocage de voie par les conducteurs de taxi tout en colère. Mais quelle est raison même de cette colère des taximen ?

En effet, pendant plusieurs heures de cette matinée, l’accès de passer à l’autre bout de la voix bloquée était refusé à tout passager conducteur d’auto ou moto. Cette décision vient des taximen qui pensent subir une injustice de trop en cette période de pandémie.

Selon l’un des chauffeurs manifestants, la limitation du nombre des passagers à 4 comprenant le conducteur, par le gouvernement pour lutter contre la propagation du coronavirus a baissé leur recette parce que « cela constitue un manque à gagner pour nous. Et nous avons des difficultés à faire les comptes aux propriétaires des véhicules ».

Cette décision qui ne les arrangeant pas ne constitue pas la seule cause du soulèvement de ce matin ; Il y a aussi le fait qu’ils doivent payer des sous supplémentaires aux policiers sur la voie après qu’ils aient payé au péage. C’est en fait ce qui explique la manifestation de mécontentement.

« On en a assez. Déjà avec la limitation du nombre de passagers, nous avons du mal à faire les recettes quotidiennes. En plus de ça, nous devons encore nourrir ces policiers et leur famille à la maison. Il faut que ceux qui ont pris la décision de limiter le nombre des passagers dans les taxis demandent aux policiers de quitter la route. Nous soutirer encore 1000 FCFA en ce moment particulier, c’est trop. On n’est plus prêt à payer ça », a confié un autre taximan sur le lieu.

Même si les choses semblent rentrer dans l’ordre, les chauffeurs de taxi eux ne sont pas prêts de renoncer à leur revendication.

Yvette S. / T228

N.B : Photo Icilome