Infos Togo Togo-Covid-19

La Dynamique Mgr Kpodzro ne comprend pas le couvre-feu imposé à Sokodé, Tchamba et Adjengré

Publié le dimanche 30 août 2020, par Gabinho

La Dynamique Mgr Kpodzro ne voit pas d’un bon œil le couvre-feu imposé aux populations des villes de Sokodé, Tchamba et Adjengré dans le Nord Togo. Elle l’a fait savoir ce Dimanche par un communiqué. Lecture !

COMMUNIQUE DE PRESSE DU 30 AOÛT 2020 DE LA DYNAMIQUE MONSEIGNEUR KPODZRO (DMK)
TOGO : CORONAVIRUS ET DÉRIVE SÉCURITAIRE DANS LE SEPTENTRION

Alors que la propagation de la pandémie au Coronavirus a conduit les États à mettre en place des dispositifs appropriés de prise en charge efficiente des populations, c’est malheureusement tout le contraire au Togo. Le régime en place y a institué des méthodes de gestion approximative de la crise sanitaire, faisant d’ailleurs du Covid-19 un allié naturel à la pérennisation de la dictature cinquantenaire.
Non seulement cette pandémie met à nu l’amateurisme et la gestion calamiteuse des affaires de l’État après 60 ans d’indépendance, mais aussi les initiatives prises par le régime en place dénotent plutôt de sa préoccupation à confisquer le pouvoir malgré la vérité des urnes exprimée le 22 février 2020.
C’est dans ce contexte que la plupart des villes de la région centrale, notamment les villes de Sokodé, Tchamba, et Adjengré, viennent de faire à nouveau l’objet d’un couvre-feu sanitaire de nuit, dont on s’expliquerait très difficilement les tenants et les aboutissants.
De telles pratiques sont d’autant plus surprenantes que non seulement une telle solution, telle qu’instituée, est inappropriée, mais aussi aucune solution adéquate de prise en charge n’y a été instituée. Cette attitude cache mal la préoccupation du pouvoir en place à étouffer toute velléité de contestation du régime dictatorial.
De tels faits sont constitutifs d’une entrave manifeste à la liberté d’aller et de venir des populations de la région centrale.
L’impact sur l’économie locale n’est pas négligeable, surtout dans une région complètement ignorée par le pouvoir sortant, et dont la population, quoique jeune, confrontée à la misère, vit au jour le jour.
La DMK s’offusque de l’acharnement dont les populations de la région centrale ont toujours fait l’objet, et s’interroge sur la sincérité des objectifs prétendument visés par le pouvoir en place.
La DMK conteste avec la dernière énergie les pratiques rétrogrades dont les populations de la région centrale font l’objet, et invite le pouvoir sortant à privilégier l’intérêt supérieur des populations.
La DMK exige la levée sans délai des mesures iniques instituées dans la région centrale, et invite les populations à ne pas céder à la peur et au découragement.
Face à la démission de l’État devant ses responsabilités, la DMK témoigne sa compassion aux malades et aux populations persécutées, et interpelle l’ensemble du Peuple togolais sur la nécessité de respecter les mesures de préventions requises.
Dynamique Monseigneur KPODZRO
Pôle presse