Infos Togo La CNAP et les élections régionales

La DMK et ses préalables

Publié le vendredi 5 février 2021, par Gabinho

En conférence de presse le jeudi 4 février 2021 à Lomé, la Dynamique Mgr Kpodzro (DMK) par la voix de ses responsables exige le retour de leur candidat Dr Agbéyomé Kodjo en exil depuis le mois de Mai 2020.

La coordinatrice de la DMK, Mme Adjamagbo-Johnson et ses collègues maintiennent toujours leur position de la lutte pour l’alternance malgré la formation d’un nouveau gouvernement par le régime de Faure Gnassingbé, qui d’ores et déjà joue son rôle.
« Le peuple togolais s’est massivement démocratiquement prononcé pour l’alternance politique pacifique au sommet de l’État, en votant pour le candidat de la DMK. C’est une évidence partagée par tous, ici ou ailleurs, sauf pour ceux qui veulent se mentir opportunément pour conserver les manettes de la gouvernance du Togo envers et contre tous par la force », a lancé Gérard Adja, vice-président du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD).

Parlant des rencontres relatives à la Concertation Nationale entre Acteurs Politiques initiée par le gouvernement, la DMK y voit un échec sans consensus sur la récente élection présidentielle du 22 février 2020, et pour prendre part à ces discussions, la DMK pose des préalables à savoir, l’abandon des charges et poursuites judiciaires contre les responsables de la dynamique y compris Monsieur Dékpo Kokou dit prophète Esaïe et le retour au Togo et en toute sécurité de Docteur Agbéyomé Kodjo.

« Il faut que les fils du pays qui sont dehors rentrent afin qu’ils puissent prendre part à ce dialogue. Et nous pensons que Agbéyomé devrait être là à la table de discussion », a fait savoir Targone Sambiri des Démocrates Socialistes Africains (DSA, parti membre de la DMK).
Toutefois les responsables de la DMK demandent une sortie de crise postélectorale liée à la récente élection présidentielle avant toute autre action politique.

Severin A.