Infos Togo Décédé lors de l’accident d’Ebony

La dépouille de son garde du corps sera emprisonnée et privée des honneurs digne d’un homme de rang

Publié le mardi 20 février 2018, par

Surprenante décision du Ghana. Le pays de Nana Akufo-Addo ne badine pas. Même mort, le militaire (Franck Atisu Vondee) dont le corps a été retrouvé avec celui de l’artiste Ebony doit se soumettre à la rigueur de l’armée.

Selon plusieurs sources, il a été décidé, après un jugement à titre posthume, que le corps du militaire retrouvé aux côtés des dépouilles de la chanteuse Ghanéenne et de son amie, soit emprisonné. Ceci en sanction au fait que le militaire dont il est question aurait demandé une permission maladie à sa hiérarchie, sous prétexte qu’il souffrait d’une maladie. Et donc, cette hiérarchie ne saurait expliquer comment il se serait retrouvé dans l’accident qui a ôté la vie à l’artiste. Son acte est assimilé à une « désertion ». En fait selon les explications, au cours de cette permission, au lieu de se mettre au repos, il a profité pour faire un peu le garde du corps sans doute pour se faire un peu d’argent. C’est donc comme ça qu’il s’est retrouvé dans l’accident.

Les sanctions à son encontre ne s’arrêteront pas là. Outre l’emprisonnement du corps, il peut également purger d’autres peines à savoir, l’ « enterrement comme un anonyme », « pas droit aux honneurs militaires (Nombreux coups de canon + le drapeau sur le cercueil) » et aussi, « pas de pension versée à sa famille ».

Incroyable dira-t-on.
T228