Infos Togo Marches des 6, 7 et 9 Juin 2018

La Coalition des 14 récuse les Circuits de Boukpessi et maintient ses itinéraires

Publié le mardi 5 juin 2018, par

Dans un précédent article intitulé « la guerre des itinéraires aura bel et bien lieu », nous vous avertissions de ce que gouvernement et la Coalition des 14 partis de l’opposition ne sont pas prêts à s’accorder sur les itinéraires de la série de marche qu’organise cette dernière durant trois jours de cette semaine.

Et bien, fort malheureusement tous les ingrédients semblent être réunis pour aller à cette guerre d’itinéraires que les deux parties nous ont servi surtout ces dernières semaines et ce, depuis le début des discussions du dialogue intertogolais en Février dernier.

Alors que le ministre de l’Administration territoriale, Payadowa Boukpessi, à travers une correspondance, suite à une rencontre qu’il a eu avec un représentant de la C14 recommandait comme circuits, « Circuit 1 : Carrefour Eglise Néo Apostolique près de Gakpoto (point de départ)-Direction Boulevard pavé de Bè Kpota-Anfamé-Nissan-Pharmacie Miséricorde-Carrefour Petrolum-EPP Anfamé-Carrefour Eglise des Assemblées de Dieu (Point de chute) » et « Circuit 2 : Carrefour marché de Bè (point de départ)-Boulevard Houphouet Boigny Côté Est-direction Akodesséwa-Pharmacie crystal-Pharmacie Biova-Paroisse Evangélique d’Akodesséwa-Carrefour Diamond Bank-Route pavée direction Anfamé-Carrefour Petrolum-EPP Anfamé-Carrefour Eglise des Assemblée de Dieu (point de chute) », cette coalition de l’opposition togolaise dans sa sortie à la veille de cette manifestation ce mardi, a indiqué maintenir ses itinéraires pour les marches de cette semaine. Les responsables de cette coalition, face à la presse ont donc indiqué que les trois points de départ retenus pour leur marche, sont Adidogomé en face de l’Eglise Catholique, Totsi au niveau de la Station Total et la plage en face de l’hôtel Sancta Maria, pour chuter à Tokoin Cassablanca en face du Collège du Plateau.

Aussi, soutient la C14, c’est « se fondant sur une interprétation tendancieuse et volontairement erronée d’un souhait émis par le facilitateur de voir la Coalition suspendre les manifestations pour donner une chance au dialogue censé durer dix jours, que le gouvernement, après avoir échoué à interdire ouvertement les manifestations pacifiques de l’opposition, a cru devoir en modifier unilatéralement les itinéraires en violation de la Constitution et la loi sur la liberté de manifestation ».

Pour rappel, dans sa correspondance, le 03 Juin dernier, le ministre Boukpessi a formulé des observations et des recommandations dont celle concernant les circuits. Entre autres recommandations, ont retient que « le gouvernement déplore une fois encore la persistance de cette volonté de la coalition de violer les mesures prises par le facilitateur, en prévoyant de manifester à nouveau, pour les questions qui sont en cours de discussion au sein du dialogue inter-togolais » et qu’en ce qui concerne les itinéraires, pour ce qui est de Lomé, que « pour les raisons de risque de troubles graves à l’ordre public qui vous ont été communiquées au cours des différents rencontres et courriers, les itinéraires anciennement utilisés par la coalition pour ses marches depuis le 19 Août 2017 ne sont pas acceptés » et qu’ « en conséquence, pour les marches objet de votre lettre référencée », il recommande les itinéraires ci-après en application de l’article 12 de la loi 0 2011-010 du 16 mai 2011, fixant les conditions d’exercice de la liberté de réunion et de manifestation pacifiques publiques ».

On attend de voir ce qu’il en sera demain dans Lomé, surtout que visiblement chacune des parties campe sur sa position.
T228