Infos Togo Traité sur le Commerce des Armes

La CNLPAL outille les acteurs de mise oeuvre de Plateaux-Est

Publié le mercredi 21 février 2018, par

Après Lomé, Tsévié et Kpalimé, le ""projet de formation pour l’appropriation et la mise en oeuvre du Traité sur le Commerce des Armes ; Plaidoyer pour l’adoption et la vulgarisation de l’avant-projet de loi relatif au régime des armes au Togo"" est depuis ce mercredi matin à l’étape d’Atakpamé.

Initié par la Commission Nationale de Lutte contre la Prolifération, la Circulation et le Trafic illicite des Armes légères et de petit calibre et bénéficiant de l’appui technique et financier du Fonds d’Affectation Volontaire pour la mise en oeuvre du TCA, l’atelier d’Atakpamé regroupe des magistrats, des forces de défense et de sécurité, des agents des douanes, des structures étatiques, des organisations de la société civiles mais aussi des hommes de médias venus de différentes villes de la préfecture de l’Ogou, de la région des Plateaux Est et de Lomé.

A l’ouverture des travaux, le Vice-président de la CNLPAL, Inoussa Bouraïma, a planté le décor, en attirant l’attention des participants sur la nécessité pour ""les Etats Parties au TCA d’établir un système de contrôle national et en assurer le fonctionnement aux fins de réglementer les transferts d’armes"". Une nécessité justifiée aujourd’hui, à son avis, par les mouvements de rebellion, de djihadisme et autres qui menacent le monde et qui aussi la sous-région ouest-africaine. Ce système de contrôle, à en croire ses propos devra permettre, une fois mise en place, de ""contrôler la prolifération des armes illicites, sources de violence armée et d’insécurité au Togo"".

L’initiative de cet atelier a été pour sa part, saluée par le Secrétaire général de la Préfecture de Kloto, Kondo Pépin, qui a souhaité que cet atelier renforce les cacités des différents acteurs en vue d’un meilleur contrôle du transfert et du commerce des armes conventionnelles, pour une meilleure protection de la population civile, notamment les femmes et les enfants en temps de guerre comme en temps de paix.

Entre autres thèmes qui feront l’objet de débat au cours de l’atelier d’Atakpamé, il y a ""Le TCA et son champ d’application (armes classiques, munitions, pièces et composants) : histoire, négociation, adoption et évolution"", ""Le Contrôle des transferts"", ""Coopération internationale et assistance internationale"", ""Relations entre le TCA et les autres instruments universels et régionaux"", ""Echange d’information, Conservation des données"", ""Violence fondée sur le sexe"" et ""Echo de la 3ème Conférence des Etats Parties au TCA"".

L’atelier prend fin le 23 Février prochain.
T228